NOUVELLES

RDC: le gouvernement juge Ntaganda "responsable" des combats à l'est (officiel)

02/05/2012 11:27 EDT | Actualisé 02/07/2012 05:12 EDT

Le gouvernement de la République démocratique du Congo estime que le général Jean-Bosco Ntaganda est "responsable" des combats qui se déroulent dans l'est du pays, a déclaré mercredi à la presse Julien Paluku, le gouverneur de la province du Nord-Kivu (est).

"Si nos unités mettent la main sur lui, il répondra devant les juridictions congolaises de tous ses actes. Si l'indiscipline va nous imposer une guerre, nous la ferons", a-t-il ajouté, s'exprimant depuis sa résidence.

Depuis dimanche, de violents combats opposent l'armée aux mutins qui résistent au Nord-Kivu, surtout dans les territoires de Masisi et Walikale, où des soldats ex-rebelles se sont alliés à une milice d'auto-défense Maï Maï accusée d'avoir participé dans la zone aux viols de près de 400 personnes l'été 2010.

Mardi, dans une déclaration à l'AFP, l'ex-chef d'état-major du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) a affirmé qu'il n'était "pas impliqué" dans ces combats opposant les Forces armées (FARDC) à des mutins ayant déserté début avril dans les provinces instables des Nord et Sud Kivu (est).

Le général Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), a été intégré dans les FARDC avec les ex-CNDP à la faveur d'un accord de paix signé en 2009 avec Kinshasa.

str-hab/pb

PLUS:afp