NOUVELLES

L'Egypte depuis la chute de Moubarak

02/05/2012 12:18 EDT | Actualisé 02/07/2012 05:12 EDT

Rappel des dates-clés depuis la démission en 2011 de Hosni Moubarak, après 30 ans d'un règne sans partage en Egypte.

FEVRIER 2011

- 11: Hosni Moubarak démissionne et remet ses pouvoirs au Conseil suprême des forces armées, dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, au 18e jour d'une révolte populaire sans précédent. Les violences ont fait près de 850 morts. L'armée promet une "transition pacifique" vers "un pouvoir civil élu", puis suspend la Constitution et dissout le Parlement.

MARS

- 19: Les Egyptiens votent massivement "oui" lors d'un référendum sur la révision de la Constitution, validant les projets de l'armée en vue d'une transition rapide vers un pouvoir civil élu.

AVRIL

- 13: Moubarak placé en détention préventive dans un hôpital de Charm el-Cheikh, dans le Sinaï (est).

- 16: Le Parti national démocrate (PND, au pouvoir sous Moubarak) dissous.

MAI

- 7: Nouveaux affrontements musulmans/coptes: 15 morts et plus de 200 blessés.

JUIN

- 6: Le Parti de la liberté et de la justice, issu des Frères musulmans, légalisé.

- 28-29: Violents affrontements policiers/manifestants au Caire (un millier de blessés).

JUILLET

- 8: Début d'un sit-in de trois semaines sur la place Tahrir au Caire pour défendre les réformes.

- 23: Affrontements manifestants/partisans des militaires: plus de 200 blessés au Caire.

- 29: Manifestation monstre au Caire, à l'appel essentiellement des islamistes.

AOUT

- 3: Début du procès de Moubarak pour corruption et meurtres de manifestants, de l'ex-ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et de six hauts responsables de la police. Les fils de l'ex-président Alaa et Gamal doivent répondre d'accusations de corruption.

OCTOBRE

- 9: 25 tués dans des affrontements coptes/forces de l'ordre au Caire.

NOVEMBRE

- 19-23: Au moins 42 morts dans des affrontements entre la police et des milliers de manifestants réclamant la fin du pouvoir militaire.

- 28: Première phase des législatives, étalées sur plusieurs mois. Les islamistes ont remporté près de deux tiers des sièges de députés, dont près de la moitié pour les seuls Frères musulmans.

JANVIER 2012

- 11: Rencontre des Frères musulmans avec le No2 du département d'Etat américain William Burns, au Caire.

FEVRIER

- 1er: Au moins 74 morts dans des violences après un match de football à Port-Saïd (nord). Le drame provoque des manifestations dans le pays (15 morts).

- 22: Le verdict dans le procès de Moubarak fixé au 2 juin. L'accusation a requis la peine capitale, la défense a plaidé l'acquittement.

- 29: Le 1er tour de la présidentielle prévu les 23 et 24 mai, un second tour les 16 et 17 juin.

AVRIL

- 10: La justice suspend la commission chargée de rédiger la future Constitution, infligeant un revers aux islamistes qui dominent cette instance boycottée par les libéraux.

- 17: La commission électorale écarte dix candidats sur 23 à la présidentielle, dont Omar Souleimane, ex-chef des services secrets, Khairat al-Chater, No2 des Frères musulmans, et le salafiste Hazem Abou Ismaïl.

MAI

- 2: 20 morts au Caire lors d'affrontements entre des manifestants hostiles au pouvoir militaire et des assaillants, selon des sources médicales. Plusieurs candidats suspendent leur campagne en signe de protestation.

acm-kd/cr/cnp

PLUS:afp