NOUVELLES

La Libye "regrette" décision du président palestinien de reporter sa visite

02/05/2012 06:46 EDT | Actualisé 02/07/2012 05:12 EDT

Les autorités libyennes ont regretté mercredi la décision du président palestinien, Mahmoud Abbas, de reporter sa visite en Libye.

"Nous regrettons le report de cette visite", a déclaré Mohammed al-Harizi, porte-parole du Conseil national de transition (CNT), qui dirige la Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, estimant qu'il n'y a pas de raison de reporter cette visite.

Le président palestinien devait se rendre à Tripoli mardi, après une visite à Tunis, pour s'entretenir avec les autorités de transition, mais il a annulé son étape en Libye en raison de "la situation en termes de sécurité", avait indiqué à l'AFP un dirigeant du mouvement Fatah de M. Abbas, Azzam al-Ahmad.

Il faisait allusion aux tensions entre le pouvoir et des groupes armés en Libye, qui ont incité M. Abbas à rentrer mardi soir à Amman, avant de regagner la Cisjordanie mercredi, selon la même source.

Selon M. Harizi, la décision de reporter la visite a été prise à la suite de recommandations de l'ambassadeur palestinien à Tripoli qui a fait état d'"inquiétudes à propos de la sécurité".

Plusieurs dizaines d'ex-rebelles ont manifesté mardi devant le siège du CNT, poussant le président du Conseil, Mustapha Abdeljalil, à sortir s'adresser à la foule.

Les rassemblements devant les locaux du CNT sont réguliers à Tripoli.

D'autre part, M. Harizi a fait état de la mort de deux personnes dans des accrochages entre milices mardi à Tripoli.

"Deux personnes sont mortes", lors d'une opération destinée à arrêter des hors-la-loi, a-t-il déclaré, ajoutant qu'une des victimes était membre d'une milice dissidente et l'autre membre d'une brigade révolutionnaire (ex-rebelles).

Selon la presse locale, les affrontements ont éclaté après le refus d'une milice d'évacuer un lieu appartenant à l'Etat.

dsg/feb/sw

PLUS:afp