L'Impact de Montréal concède une nulle contre le Toronto FC

CP  |  Par Publication: 2/05/2012 22:04 Mis à jour: 3/05/2012 00:10

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal aurait mérité meilleur sort, mais il a dû se contenter d'un verdict nul de 0-0 contre le Toronto FC dans le match aller de la demi-finale du Championnat canadien Amway, porte d'entrée à la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Le onze montréalais a dominé ce match de bout en bout. Si l'on exclut l'occasion dont il a profité à la cinquième minute, le TFC n'a fait que de la figuration.

«Leurs intentions étaient très claires, a noté l'entraîneur-chef Jesse Marsch. Je pense qu'on a eu nos occasions en première demie, mais nous n'avons pas été en mesure de compléter nos jeux. J'ai trouvé que nos idées et nos tentatives de percer leur défensive étaient bonnes, mais ils ont tout simplement joué à 11 joueurs derrière le ballon.

«Maintenant, il ne nous reste qu'à aller chez eux et récolter une nulle au cours de laquelle nous marquons, ou une victoire nous ferait passer en finale.»

Sans surprise, son vis-à-vis, Aron Winter, n'a pas vu les choses de la même façon.

«Je crois qu'au stade où nous en sommes, il est important de tenter de blanchir nos adversaires à tous les matchs, a-t-il indiqué. À un certain moment, nous allon progresser et montrer à tout le monde la façon dont nous voulons jouer et que nous pouvons gagner des matchs. Mais pour l'instant, c'est important pour nous et pour la confiance de nos joueurs d'obtenir de bons résultats et un 0-0 à l'étranger, c'est un bon résultat.»

Seul point positif aux yeux de Marsch: ce match n'aura pas taxé les réserves de son club pour la suite du calendrier.

«Je crois que nous sortons de ce match sans avoir laissé trop d'énergie sur le terrain. Nous serons prêts pour le week-end et pour le match retour.»

L'Impact croyait bien avoir pris l'avantage dans cette demi-finale à la 66e minute, quand Sanna Nyassi a logé le ballon derrière le gardien Milos Kocic, mais il se trouvait hors jeu. Le capitaine Davy Arnaud, furieux, a laissé savoir à l'officiel qu'il n'était pas d'accord avec cette décision. Cette action aura été la seule vraiment dangereuse de la deuxième demie.

La première demie a donné lieu à du jeu plus explosif. Un peu comme il l'avait fait face aux Timbers de Portland samedi dernier, l'Impact a tout fait sauf marquer en première demie, ne limitant le Toronto FC qu'à une bonne chance, en tout début d'engagement.

Collen Warner a alors perdu le ballon dans sa zone aux pieds de Reggie Lambe. Ce dernier s'est amené jusque dans la zone de réparation, mais calmement, Matteo Ferrari l'a bloqué sans qu'il ne puisse décocher un tir.

Par la suite, l'Impact a connu de très bonnes séquences, presque toujours impliquant le milieu de terrain Lamar Neagle, qui a joué une forte première demie. Le no 25 de l'Impact a d'abord forcé Kocic à s'étirer de tout son long pour tout juste faire dévier son tir haut à la 25e minute.

Sur le corner qui a suivi, Felipe a remis à Shavar Thomas, posté à l'entrée de la surface de réparation. La puissante tête de ce dernier a battu Koviv, mais Lambe, bien placé sur sa ligne de but, a bloqué de la tête.

À la 35e, ce fut au tour de Bernardo Corradi de passer près d'inscrire le premier but du match. Récupérant un beau centre bas de Jeb Brovsky d'une belle tête plongée, l'Italien a forcé Kocic a effectuer son deuxième arrêt de la demie.

Finalement, en fin de demie, Corradi, Brovsky et Arnaud ont jumelé leurs efforts. Après que Corradi eut trouvé Brovsky sur l'aile, celui-ci a centré vers Arnaud, dont le tir a raté la cible à droite.

Les deux clubs se retrouveront au BMO Field de Toronto le 9 mai prochain.

«À moins qu'un des deux clubs ne s'échappe en début de rencontre, je crois que les derniers moments de ce match seront complètement fous, a dit Marsch. Mais nous serons prêts.»

Le vainqueur se frottera au gagnant du duel opposant les Whitecaps de Vancouver au FC Edmonton, qui évolue en NASL.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Geoffrey Dirat  |