Le nouveau DG du Canadien Marc Bergevin rencontre la presse

CP  |  Par Publication: 2/05/2012 08:44 Mis à jour: 2/05/2012 22:25

BROSSARD, Qc - Avec l'aide de son conseiller, Serge Savard, le président Geoff Molson a dressé une liste d'environ 20 candidats pour le poste de directeur général du Canadien. Le club montréalais a reçu la permission de communiquer avec une dizaine d'entre eux. Un mois plus tard, c'est Marc Bergevin qui a été l'heureux élu, si bien qu'il est devenu le 17e d.g. dans l'histoire de la concession plus que centenaire.

«Nous avons retenu la candidature de Marc pour ses qualités de leadership, pour ses qualités de communicateur à tous les niveaux et, surtout, à cause de sa forte détermination et de son engagement à la victoire, a indiqué Molson de celui qui a signé un contrat de cinq ans avec le CH, et qui occupera aussi le poste de vice-président exécutif. Marc a disputé 20 saisons dans la LNH, il a été directeur du personnel, rôle dans lequel il a gagné la coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago, il a été entraîneur adjoint et il a été adjoint au directeur général Stan Bowman.

«En plus de sa vaste expérience, Marc a de fortes convictions en ce qui a trait à ce qu'il faut faire pour bâtir une organisation gagnante. C'est un leader naturel et crédible», a ajouté Molson en énumérant les qualités de Bergevin, tout en vantant le fait que celui-ci saura créer des liens de confiance entre les divers membres de l'organisation.

«À chaque fois qu'on le rencontrait, Serge et moi, on devenait plus confiant qu'il s'avérait le bon choix», a dit Molson de Bergevin, qui a oeuvré pendant sept ans au sein de la direction des Blackhawks.

«J'ai été moi-même à travers tout le processus, a indiqué Bergevin, qui était attablé à la droite de Molson pendant le point de presse tenu au centre d'entraînement du Canadien à Brossard. Quand je quittais chaque réunion, je me sentais bien par rapport à ce que j'avais dit. Je me disais qu'il était possible qu'eux (Savard et Molson) croient que j'étais dans le champ, mais au moins, je me disais que j'avais été fidèle à moi-même et en quoi je crois. Ça m'a permis de me retrouver ici aujourd'hui. Et j'en suis fier.»

Le Montréalais de 46 ans s'est dit d'autant plus fier d'être embauché par le Canadien qu'il ressent un attachement particulier au Tricolore, même s'il a passé la totalité de sa carrière dans d'autres organisations.

«J'ai peut-être quitté au milieu des années 1980, mais le Canadien, c'est moi. Je suis fier et ému de revenir au Québec, a-t-il affirmé. Je viens de Pointe Sainte-Charles, j'ai joué mon hockey mineur ici, notamment avec les Hurricanes de Ville-Émard. Je me rappelle d'être allé aux défilés de la Coupe Stanley sur la rue Ste-Catherine.»

Au cours de sa carrière de joueur de 1984 à 2004, au poste de défenseur, Bergevin a porté les couleurs des Blackhawks, des Islanders de New York, des Whalers de Hartford, du Lightning de Tampa Bay, des Red Wings de Detroit, des Blues de St. Louis, des Penguins de Pittsburgh et des Canucks de Vancouver. Il a été un choix de troisième tour des Blackhawks, 59e au total, lors du repêchage de 1983.

L'ancien des Saguenéens de Chicoutimi a participé à 1191 matchs en carrière dans la LNH, totalisant 181 points (36-145) et 1090 minutes de punition. Il a également pris part à 80 matchs éliminatoires, se rendant jusqu'en finale d'association à deux reprises, en 1996 avec Detroit et en 2001 avec Pittsburgh.

«J'ai déménagé tellement de fois que j'avais l'impression que mes valises étaient toujours une équipe en retard. Sauf qu'en évoluant dans toutes ces formations, j'ai vu ce qui fonctionnait bien et ce qui fonctionnait moins bien. J'ai vu plein de choses qui m'ont servi une fois que j'ai entrepris ma carrière d'administrateur.

«Je veux d'ailleurs remercier Dale Tallon, qui a été le premier à m'ouvrir la porte», a dit Bergevin de l'ancien d.g. des Blackhawks, qui l'a accueilli au sein de cette équipe.

Le successeur de celui qui a été congédié le 29 mars dernier, Pierre Gauthier, a fait savoir qu'il travaillera beaucoup en équipe, même si les décisions finales lui reviendront.

«Je suis quelqu'un qui écoute beaucoup, qui pose beaucoup de questions. Plus on s'informe et plus on tient compte de différents avis, plus tu réduis les chances de commettre une erreur, a-t-il expliqué. J'en sais assez pour savoir ce que j'ai à faire, mais je vais aussi m'entourer de personnes qui vont pouvoir m'aider.»

Quant à Savard, à qui Molson avait donné le mandat très précis de l'aider à trouver un d.g., on ignore pour l'instant s'il continuera d'oeuvrer chez le Canadien. Mais on peut croire que oui.

«Le travail qu'il a fait en ce qui concerne l'embauche du d.g. a été extraordinaire, a dit Molson de l'ancien joueur et d.g. du CH, qui n'a pas participé au point de presse. On s'est bien entendu et on a passé beaucoup de temps ensemble, alors on se connaît beaucoup mieux qu'il y a six semaines. Mais on n'a pas encore discuté de plans d'avenir.»

Sondage rapide

Le Canadien a-t-il fait le bon choix avec Marc Bergevin?

VOTER

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |