NOUVELLES

Le piratage d'ordinateurs Mac siphonne des recettes de Google

01/05/2012 06:49 EDT | Actualisé 01/07/2012 05:12 EDT

Un virus visant les ordinateurs Macintosh d'Apple a pour effet d'intercepter des recettes publicitaires qui devraient théoriquement revenir au moteur de recherche de Google, affirme un rapport de la société de sécurité Symantec publié mardi.

Selon Symantec, un élément du virus Flashback vise le moteur de recherche de Google sur les navigateurs Chrome, Safari, ou Firefox, et redirige les internautes vers des pages contrôlées par des pirates, qui récupèrent ainsi des commissions publicitaires censées théoriquement revenir à Google, à hauteur d'à peu près 8 cents par clic.

Ce qui peut s'élever à 10.000 dollars tombant dans les poches des pirates au lieu de celles du géant d'internet chaque jour, a calculé Symantec, sur la base des centaines de milliers d'ordinateurs infectés.

Apple a lancé le mois dernier un patch destiné à vaincre le virus Flashback qui infeste les ordinateurs Mac, après avoir identifié une faille dans les programmes Java.

Le virus agit sous les ordres de serveurs informatiques "hébergés par des auteurs malveillants" et Apple collabore avec des fournisseurs d'accès internet pour "désactiver ce réseau".

Des spécialistes de la sécurité informatique ont estimé en avril que plus d'un demi-million d'ordinateurs Mac pourraient avoir été infectés.

Flashback est un virus de type "cheval de Troie", conçu pour passer à travers les systèmes de protection des Mac, qui est une variation des virus visant les PC sous Windows (Microsoft).

Les pirates informatiques trompent les utilisateurs de Mac en les incitant à télécharger une fausse nouvelle version du logiciel de visionnage de vidéos Adobe Flash, qui est en fait un cheval de Troie.

gc/chr/sl/eg

PLUS:afp