NOUVELLES

Israël: l'armée classe l'affaire de la mort de 21 civils à Gaza en 2009

01/05/2012 03:43 EDT | Actualisé 01/07/2012 05:12 EDT

L'armée israélienne a annoncé mardi avoir classé l'affaire de la mort d'au moins 21 civils palestiniens dans un raid aérien en janvier 2009 en pleine offensive israélienne contre la bande de Gaza, après avoir décidé de ne pas inculper les soldats impliqués.

Dans une réponse écrite à une question de l'AFP, le bureau du porte-parole de l'armée a affirmé que les allégations de "crimes de guerre" contre les militaires s'étaient avérées sans fondement.

Le chef du département légal à l'armée, le général de brigade Dani Efroni, "a rendu son avis concernant ces présumés crimes de guerre dans le quartier (Zeitoun) de Gaza. Selon les résultats de l'enquête, ces accusations sont sans fondement", a-t-il ajouté.

Il a aussi trouvé qu'"aucun des soldats ou officiers impliqués n'avaient agi de manière imprudente. En conclusion, Efroni a décidé de n'engager aucune poursuite et ordonné la fin immédiate des investigations".

Dans un communiqué, l'organisation israélienne de défense des droits de l'Homme B'Tselem, qui avait déposé une plainte au sujet du raid mené sur une habitation de Gaza durant l'offensive (décembre 2008-janvier 2009), a jugé "inacceptable que personne n'ait été rendu responsable pour une action de l'armée qui a abouti à la mort de 21 civils non impliqués" dans les violences.

"La réponse de l'armée ne détaille pas les résultats de l'enquête ni donne les motifs à l'origine du classement de l'affaire", a ajouté le groupe.

Une commission d'enquête de l'ONU sur l'offensive de 22 jours a fait état de 29 civils membres tous de la famille Al-Samouni, tués dans le raid israélien. Elle avait affirmé dans le passé que l'enquête israélienne avait évoqué une possible interprétation erronée d'une image de drone.

Selon l'armée, le général de brigade Efroni a transmis ses recommandations au commandement de l'armée "pour faire en sorte que de tels incidents ne se répètent pas. Ces recommandations doivent être appliquées immédiatement".

L'offensive Plomb Durci, visant officiellement à faire cesser les tirs de roquettes palestiniens sur Israël, a fait 1.400 morts palestiniens, en majorité des civils, et 13 morts israéliens dont 10 soldats.

scw/tp:vl

PLUS:afp