NOUVELLES

Des centaines de manifestants dénoncent à New York les inégalités

01/05/2012 01:40 EDT | Actualisé 01/07/2012 05:12 EDT

Plusieurs centaines de manifestants ont dénoncé mardi à New York les inégalités sociales à l'appel du mouvement Occupy, protestant sans incident à l'occasion du 1er mai dans divers lieux de la ville.

Les manifestants s'étaient rassemblés tôt dans la matinée par petits groupes devant des banques, Disney, le New York Times ou une maison d'édition à Manhattan. "Poursuivons les fraudes", ou "Du travail maintenant", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants.

Un journaliste de l'AFP a assisté à cinq interpellations sur le pont de Williamsburg, entre Manhattan et Brooklyn, où marchaient quelque 200 personnes.

Mais les manifestations, annoncées également dans des dizaines d'autres villes américaines par le mouvement Occupy, se sont déroulées dans le calme, généralement sous la pluie.

La plus importante à New York était prévue en fin d'après-midi avec un premier rassemblement à Bryant Park, puis une marche à 17H30 (21H30 GMT) avec les syndicats au départ d'Union Square.

Le mouvement Occupy avait défrayé la chronique à l'automne en organisant des campements dans plusieurs villes du pays pour dénoncer les inégalités sociales.

Pour le 1er mai, qui n'est pas célébré aux Etats-Unis, il avait annoncé de nombreuses manifestations à New York, San Francisco, Los Angeles et Seattle notamment, mais aussi en Europe et jusqu'en Australie.

Sur son site internet occupywallst.org, Occupy avait appelé à une journée "sans les 99%", référence à son slogan opposant les 1% les plus riches au reste de la population. "Pas de travail, pas d'école, pas de tâche ménagère, pas de courses", pouvait-on y lire.

Le site d'Occupy répertoriait également des appels à manifester d'Amsterdam à Melbourne, en passant par Montréal.

str-sms/bd/sam

PLUS:afp