NOUVELLES

Une cour des faillites permet à Kodak de verser des bonis à des gestionnaires

30/04/2012 08:30 EDT | Actualisé 30/06/2012 05:12 EDT

ROCHESTER, États-Unis - Un juge d'une cour des faillites des États-Unis a approuvé un plan de la société Kodak de verser jusqu'à 13,5 millions $ en bonis afin de garder en ses rangs d'importants gestionnaires, dans le cadre de son projet de restructuration.

Lors de l'audience, lundi, les dirigeants de l'entreprise de Rochester, dans l'État de New York, ont affirmé que les mouvements de personnel étaient devenus un sérieux problème. Kodak a suggéré l'instauration de bonis plus tôt en avril.

Le juge Allan Gropper a accepté le plan malgré les objections du syndic fédéral, qui soutenait que Kodak n'avait clairement assuré que cet argent ne serait pas versé à de hauts dirigeants tel le directeur général Antonio Perez. Kodak l'a assuré que ce ne serait pas le cas.

PLUS:pc