NOUVELLES

Procès Edwards: la femme de Young s'effondre à la barre des témoins

30/04/2012 03:33 EDT | Actualisé 30/06/2012 05:12 EDT

GREENSBORO, États-Unis - La femme d'un ancien proche de l'ancien candidat présidentiel américain John Edwards a fondu en larmes à la barre des témoins, lundi, au moment où elle racontait que Edwards leur avait demandé de l'aider à camoufler une aventure extraconjugale avec l'argent fourni par des donateurs bien nantis.

Edwards subit un procès pour corruption. Il a plaidé non coupable aux six accusations qui pèsent contre lui, mais reste passible de 30 ans de prison et d'amendes totalisant 1,5 million $ US.

Cheri Young a raconté avoir eu une conversation téléphonique avec son mari, Andrew Young, Edwards et la maîtresse enceinte de celui-ci, Rielle Hunter. Edwards voulait que Young réclame la paternité du bébé.

Edwards aurait insisté sur l'importance de protéger sa campagne et d'empêcher l'histoire de se rendre jusqu'aux oreilles de sa femme, Elizabeth, qui luttait à ce moment contre le cancer. Mme Young a ajouté qu'Edwards a présenté ce stratagème comme étant dans le meilleur intérêt du pays.

Mme Young a fondu en larmes quand un procureur lui a demandé pourquoi elle a accepté de collaborer à cette affaire. La juge Catherine Eagles a alors remercié le jury pour lui donner le temps de reprendre ses esprits. Pendant qu'elle essuyait ses larmes, l'ancien sénateur Edwards s'est reculé dans sa chaise et a consulté sa montre.

Mme Young a ensuite expliqué qu'elle n'avait pas voulu être la seule responsable de l'implosion de la campagne de M. Edwards, puisque tous les autres étaient en accord avec l'idée du candidat.

Elle a ajouté avoir été préoccupée par l'idée d'utiliser l'argent des donateurs pour camoufler l'affaire, mais que Edwards l'avait assurée que le tout était légal.

PLUS:pc