NOUVELLES

Obama ne confirme pas la présence de Chen Guangcheng à l'ambassade en Chine

30/04/2012 03:12 EDT | Actualisé 30/06/2012 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama s'est refusé lundi à confirmer la présence du dissident chinois Chen Guangcheng à l'ambassade des Etats-Unis à Pékin, mais il a souligné que les droits de l'homme étaient une préoccupation première dans les relations avec la Chine.

Interrogé sur la présence de l'avocat aveugle dans les murs de la mission américaine en Chine lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda, M. Obama s'est contenté de déclarer: "Je suis au courant des informations de presse sur la situation en Chine. Je ne ferai pas de déclaration à ce sujet".

La présence de M. Chen à l'ambassade des Etats-Unis à Pékin place l'administration américaine dans une situation très délicate vis-à-vis de la Chine et Washington s'est jusqu'à présent refusé à confirmer que le dissident se trouve sur place, malgré les confirmations en provenance des milieux d'opposition chinois.

Chen Guangcheng, pourfendeur des abus de la politique de l'enfant unique en Chine et des expropriations, s'est échappé de son domicile du Shandong (est) où il était assigné à résidence depuis 19 mois.

"Je souhaite souligner qu'à chaque fois qu'il y a des entretiens avec des responsables chinois, la question des droits de l'homme fait surface", a assuré M. Obama. "Nous sommes convaincus que c'est la bonne chose à faire, non seulement parce que cela correspond à nos principes et à notre foi dans la liberté et les droits de l'homme, mais aussi parce que nous pensons vraiment que la Chine sera plus forte si elle s'ouvre et se libéralise", a estimé le président américain.

La controverse entourant Chen Guangcheng survient alors que Pékin doit accueillir jeudi et vendredi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire au Trésor Timothy Geithner pour une importante rencontre bilatérale: le dialogue stratégique et économique.

sct/bar/gde

PLUS:afp