NOUVELLES

JO-2012: l'AMA fustige le Comité olympique britannique

30/04/2012 12:58 EDT | Actualisé 30/06/2012 05:12 EDT

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a fustigé lundi les "déclarations publiques hystériques et inexactes" du Comité olympique britannique (BOA) qui avait contesté une de ses décisions devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Le TAS a donné raison lundi à l'AMA qui avait déclaré illégale en décembre la volonté du BOA d'écarter des jeux Olympiques les athlètes britanniques condamnés à plus de six mois de suspension pour dopage.

Le BOA avait fait appel devant le TAS de la décision de l'AMA de le placer sur la liste des organisations ne respectant pas le code mondial antidopage en raison de ce strict critère d'exclusion.

"Le TAS a statué que la règle du BOA, imposant une suspension à vie des Jeux olympiques, constituait une sanction additionnelle et n'était pas conforme au code mondial antidopage", a indiqué l'AMA dans un communiqué.

L'AMA rappelle qu'elle n'a pris sa décision "qu'à la suite de délibérations et de révisions rigoureuses par des conseillers juridiques indépendants".

"L'AMA est navrée des déclarations publiques hystériques et inexactes du BOA au cours du processus de contestation de la décision de l'AMA", ajoute-t-elle.

"Au cours de la dernière décennie, l'AMA a consacré tous ses efforts à harmoniser la lutte contre le dopage dans le sport dans le monde en créant un ensemble de règles, conformément aux demandes de tous ses partenaires des gouvernements et du mouvement sportif, et ce à la suite de discussions et de consultations avec ceux-ci", souligne le communiqué.

"Ces règles ne sont pas fondées sur des arguments émotifs ou sur les désirs d'un signataire ou d'un individu en particulier", insiste l'AMA qui invite néanmoins le BOA à soumettre "ses suggestions de modifications au code dans le cadre du processus de révision (...) actuellement en cours".

jl/ol/jr

PLUS:afp