Amphithéâtre : le directeur du projet démissionne

Publication: Mis à jour:

Le directeur de projet de la construction du nouvel amphithéâtre de Québec, Jacques A. Bédard, a remis sa démission à la Ville vendredi dernier.

La Ville de Québec a accepté sa démission. Jean Rochette, directeur du Service de la gestion des immeubles de la Ville, assurera l'intérim. L'administration Labeaume a d'ores et déjà indiqué qu'elle ne fera aucun commentaire.

Joint en après-midi au téléphone, M. Bédard a précisé qu'il était « serein » et « en harmonie » avec sa décision. Il n'a cependant pas donné des détails sur les raisons de son départ. Il restera en poste encore quatre semaines, comme le prévoit son contrat, avant de quitter ses fonctions.

La Ville de Québec avait nommé Jacques A. Bédard à titre de directeur du projet en février 2011. M. Bédard est ingénieur et gestionnaire de projet depuis près de 40 ans.

Il travaillait auparavant pour la firme d'ingénierie Aecom-Tecsult où il occupait le poste de vice-président bâtiment et de directeur général adjoint. Il avait signé un contrat d'engagement avec la Ville s'étendant jusqu'en septembre 2015.

L'administration Labeaume avait confié à l'École nationale d'administration publique (ENAP) le mandat de trouver le meilleur candidat pour la gestion de projet du futur amphithéâtre. Plus de 140 000 $ avaient été dépensés par la Ville pour le processus de sélection.

La démission de M. Bédard survient moins d'un mois après le comité plénier sur l'amphithéâtre. Au début du mois d'avril, M. Bédard avait répondu pour la première aux questions des élus au sujet du futur amphithéâtre.

Lors du comité plénier, la Ville de Québec avait annoncé la venue de nouveaux conseillers au comité directeur dans le dossier de l'amphithéâtre. Le maire Labeaume avait dit souhaiter l'arrivée de sang neuf à l'approche la phase de la construction.

Nombreuses réactions

La nouvelle de la démission de M. Bédard provoque de nombreuses réactions. La conseillère indépendante Anne Guérette estime que la Ville a gaspillé de l'argent.

« On avait embauché l'ENAP pour faire des appels d'offres. Tout ça nous avait coûté si ma mémoire est bonne environ 140 000 $. En tout cas, pour moi, c'est certain que ce 140 000 $ s'en va directement dans la colonne des gaspillages d'argent », a lancé Mme Guérette.

« Ça ne m'étonne pas qu'il parte. Je connais M. Bédard, c'est un homme qui a beaucoup de principes », a quant à lui réagi Denis de Belleval, qui était devant la Cour supérieure du Québec lundi pour contester l'entente de gestion du futur amphithéâtre entre la Ville de Québec et Quebecor Media.

M. de Belleval estime que le dossier de l'amphithéâtre prend une tournure de plus en plus improvisée.

« C'est devenu une espèce d'auberge espagnole cette histoire-là. Vous voyez les divers intervenants qui entrent, qui sortent, c'est comme une pièce de boudoir français. »

Sur le web

Amphithéâtre : le directeur du projet démissionne | Québec | Radio ...

Le directeur de projet démissionne

Nouveau Colisée - Amphithéâtre de Québec : le directeur du projet ...

Hockey Nordiques: Amphithéâtre : le directeur du projet démissionne

Projet d'amphithéâtre: Jacques A. Bédard démissionne | Valérie ...

Jacques A. Bédard démissionne - Actualités - Québec Hebdo