Le député péquiste Nicolas Girard confirme avoir été victime d'intimidation

Publication: Mis à jour:
NICOLAS GIRARD
PC

QUEBEC - Un bloc de béton a fracassé la porte-fenêtre de la résidence du député péquiste de Gouin, Nicolas Girard.

Cet incident, qualifié de geste d'intimidation, est survenu mercredi soir vers 21 heures.

Dans un communiqué, le député a précisé que la résidence était alors inoccupée et qu'aucun objet n'a été volé à l'intérieur. Il s'agirait par ailleurs d'un geste isolé, puisqu'aucune autre résidence du secteur n'a subi d'assaut similaire.

Il s'agit d'un deuxième épisode du genre pour le député qui avait été la cible de menaces diverses en 2010, après qu'il eût révélé le scandale des garderies libérales.

Une enquête a été ouverte. Les policiers du Service de police de Montréal et le service de sécurité de l'Assemblée nationale ont été informés des événements.

Sur le web

Le député Girard victime de vandales | Politique | Actualité | Le ...