Stephen Harper tourné en dérision sur Twitter pour son allusion à Hitler

Publication: Mis à jour:
HITLER HORMONES
AFP/Getty Images

OTTAWA - Le gouvernement conservateur a fait l'objet de moqueries sur Twitter vendredi pour avoir évoqué Adolf Hitler dans une dispute avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) à la Chambre des communes.

Le premier ministre Stephen Harper a d'abord mentionné le nom du leader nazi jeudi durant la période de questions.

Pressé par le NPD de dire quand les troupes canadiennes se retireraient de l'Afghanistan, M. Harper a accusé l'ancêtre du parti formant l'opposition officielle d'avoir refusé de soutenir la décision du Canada de déclarer la guerre à l'Allemagne en 1939.

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a essentiellement servi le même argument vendredi.

La référence à Hitler a donné lieu à bien des plaisanteries sur le populaire site de microblogage.

Certains blagueurs ont notamment reproché au NPD de ne pas avoir appuyé l'attaque contre l'Étoile noire, référence aux films «La Guerre des étoiles», et la lutte contre la plaque et la gingivite.

Dan Harris, un député néo-démocrate de la région de Toronto, a lui aussi ri des conservateurs aux Communes vendredi en lisant plusieurs des centaines de messages mis en ligne sur Twitter.

«Dans un esprit de collaboration, j'aimerais proposer au premier ministre d'excellentes suggestions pour ses prochaines attaques contre le NPD», a-t-il affirmé.

M. Harris a également souligné que son parti avait été créé plus de 20 ans après le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale et que Stephen Harper parlait en fait de son ancêtre, la Cooperative Commonwealth Federation (CCF).

Le bureau du premier ministre n'a montré aucun remord par rapport aux commentaires sur le dictateur allemand.

«C'est un fait que le leader du CCF s'est opposé à la guerre contre l'Allemagne d'Hitler en 1939. Peut-être que certaines personnes n'aiment pas l'histoire», a indiqué le porte-parole de M. Harper, Andrew MacDougall, dans un courriel.