Bev Oda a remboursé les frais de limousine, annonce son bureau

Publication: Mis à jour:
BEV ODA SAVOY HOTEL
CP/Getty

OTTAWA - La ministre de la Coopération internationale, Bev Oda, a accepté de rembourser les quelque 3000 $ qui avaient été dépensés en frais de limousine pendant son séjour dans un somptueux hôtel de Londres — une facture qui avait été refilée aux contribuables.

Mme Oda avait déjà remboursé plus de 1300 $ en notes d'hôtel en début de semaine, après que La Presse Canadienne eut rapporté qu'elle avait refusé de séjourner dans un cinq étoiles où se tenait la conférence à laquelle elle assistait, le Grange St.Paul, lui préférant le Savoy, un établissement encore plus huppé qui coûtait plus du double.

Dans un message transmis jeudi par le cabinet de la ministre, on assure que Mme Oda a remboursé tous les frais additionnels qui n'auraient pas dû être facturés aux contribuables, incluant le service de limousine.

Le porte-parole du ministère canadien de la Coopération internationale, Justin Broekema, n'a cependant pas précisé dans son courriel quel montant avait été remis par la ministre.

Les goûts de luxe de Mme Oda, qui avait notamment siroté un verre de jus d'orange d'une valeur de 16 $ lors de son séjour au Savoy, ont suscité la controverse. Car au même moment, l'Agence canadienne de développement international (ACDI) préparait des coupes budgétaires qui se sont élevées à 380 millions $.

Pendant la période des questions de la Chambre des communes, mardi, Mme Oda a affirmé qu'elle s'excusait «sans réserve» pour ces frais additionnels, les qualifiant d'inacceptables.

Certains estiment malgré tout qu'elle devrait être exclue du cabinet. Bev Oda a encore été la cible des tirs nourris de l'opposition jeudi, à la période des questions aux Communes. Le leader du gouvernement en Chambre, Peter Van Loan, a rétorqué que la ministre avait présenté ses excuses et que les critiques devraient la remercier d'avoir remboursé ses dépenses excessives.