La famille Ben Laden a quitté le Pakistan pour l'Arabie saoudite

Publication: Mis à jour:
BEN LADEN FEMME TRAHI
AFP

Le Pakistan a expulsé vendredi matin vers l'Arabie saoudite les trois veuves et la dizaine d'enfants d'Oussama Ben Laden qu'il détenait depuis la mort du chef d'Al-Qaïda, tué il y a près d'un an au cours d'un raid américain dans le nord du pays, a annoncé Islamabad.

L'avion transportant la famille Ben Laden "a décollé de l'aéroport d'Islamabad à destination de l'Arabie saoudite" à bord d'un avion spécial peu avant 02H00 (21H00 GMT jeudi), a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le ministère avait auparavant indiqué dans un communiqué avoir "ordonné l'expulsion de 14 membres de la famille d'Oussama Ben Laden en application des décisions de justice", et qu'ils allaient être "expulsés dans le pays de leur choix, l'Arabie saoudite".

Le chef d'Al-Qaïda avait été tué le 2 mai 2011 par un commando des forces spéciales américaines qui avait pris d'assaut la maison où il vivait avec femmes et enfants à Abbottabad, dans le nord du Pakistan.

Les Américains avaient emporté son corps, laissant sur place sa famille qui avait été arrêtée ensuite par les autorités pakistanaises.

Après dix mois de détention sans motif officiel, les trois femmes, deux Saoudiennes et une Yéménite, avaient été récemment condamnées à 45 jours de prison pour séjour illégal au Pakistan - peine qu'elles ont fini de purger il y a dix jours - et à être expulsées dans leurs pays d'origine avec leurs enfants.

Le mémo de l'opération contre Ben Laden rendu public

Le feu vert donné par le président américain Barack Obama à l'assaut des Navy Seals contre la résidence où se cachait Oussama Ben Laden a été rendu public jeudi sous la forme d'un mémo du patron de la CIA Leon Panetta publié par Time magazine.

Cette "note pour mémoire" a été rédigée à la main sur une feuille simple à en-tête de la puissante agence de renseignements, à 10H35 le 29 avril 2011 et signée de Leon Panetta, "DCIA" pour Directeur CIA.

"Reçu coup de fil de Tom Donilon (conseiller à la sécurité nationale de Barack Obama, ndlr) indiquant que le président a pris sa décision concernant AC1", écrit M. Panetta, qui a ensuite pris les rênes du Pentagone en juillet.

"AC1" désigne la résidence d'Abbottabad, au nord de la capitale pakistanaise Islamabad, où se terrait le chef d'Al-Qaïda tué dans le raid des forces spéciales américaines le 2 mai.

"L'ordre est d'y aller et d'attraper Ben Laden ("go in and get") et s'il n'est pas là, de partir", détaille Leon Panetta.

Le contrôle opérationnel est "dans les mains de l'amiral (William) McRaven", patron des forces spéciales, ajoute-t-il, précisant que les instructions ont été relayées à l'officier à 10H45.

"L'approbation est délivrée sur la base des risques présentés au président. Tout risque additionnel doit être soumis au président pour considération", prend également soin de préciser le patron de la CIA, selon cette note visible à l'adresse http://timeswampland.files.wordpress.com/2012/04/memo.jpg.

Après de nombreuses réunions, Barack Obama avait décidé d'opter pour un assaut de forces spéciales contre la résidence plutôt que de l'écraser sous les bombes malgré des risques accrus d'échec. Embarqués à bord de plusieurs hélicoptères, les Navy Seals avaient fait irruption en pleine nuit dans la résidence et abattu le chef d'Al-Qaïda d'une balle dans la tête.

Sur le web

Les trois veuves de Ben Laden condamnées à 45 jours de prison ...

Ben Laden a bénéficié de complicités pakistanaises depuis 2001 ...

La femme d'Oussama ben Laden raconte l'émergence du monstre