Des subventions fédérales aux magazines Summum dénoncées

RCQC  |  Par Publication: 25/04/2012 06:32 Mis à jour: 25/04/2012 06:45

Summum

EXCLUSIF - L'octroi par Patrimoine Canadien d'une subvention aux magazines Summum et Summum Girl fait réagir des organismes communautaires venant en aide aux femmes ainsi que des artisans du monde du documentaire, qui ont vu leur financement être réduit au fil des ans.

Les deux magazines de Québec, propriétés des Éditions Genex, viennent de recevoir plus de 190 000 $ en subventions de la part du gouvernement Harper en appui aux arts et à la culture.

Cela fait vivement réagir l'ex-députée bloquiste Christiane Gagnon, qui oeuvre aujourd'hui comme bénévole pour la Maison de Marthe, un organisme venant en aide aux femmes prostituées, entre autres.

Mme Gagnon, qui a dénoncé plus d'une fois les compressions du gouvernement conservateur dans le financement des organismes voués à la cause des femmes, n'en revient pas de la décision d'Ottawa.

« C'est honteux de voir qu'on trouve 200 000 $ pour publier ce type de revue-là, qui devrait plutôt relever de l'entreprise privée, quand il y a des organismes communautaires qui veulent aider les femmes à se sortir de la prostitution, entre autres, et qui ont besoin justement des ressources. » — Christiane Gagnon, présidente du CA de la Maison de Marthe

Le son de cloche est le même du côté de Yanick Létourneau, producteur et réalisateur. « Quand on voit que des groupes privés comme Genex obtiennent des financements publics pour soutenir la culture et que ça va à des magazines comme Summum et Summum Girl, on se pose de sérieuses questions sur ce qui est en train de se passer au Canada en terme de financement de la culture », lance-t-il.

Summum se défend

De son côté, le rédacteur en chef des deux magazines, Alain Rochette, estime avoir droit aux subventions que le gouvernement fédéral lui accorde. Summum et Summum Girl reçoivent depuis 2009 des montants plus importants d'année en année.

« Je peux comprendre ces dames-là d'être en maudit, mais je veux dire, moi, je ne peux rien faire, je veux dire, le gouvernement me le donne, j'y ai droit », plaide M. Rochette.

Le rédacteur en chef de Summum et de Summum Girl ajoute qu'il assume le contenu de ses magazines et que tout est une question d'images et de perceptions, selon lui.

« On est une cible très facile à attaquer parce qu'on fait quelque chose que pas tellement de gens font au Québec, c'est d'avoir un contenu qui est glamour et sexy », dit-il.

M. Rochette tient à souligner que certains gros joueurs, comme Reader's Digest et TVA Publications, sont beaucoup plus privilégiés que lui en matière de subventions fédérales.

Loading Slideshow...
  • BUDGET 2012: LES FAITS SAILLANTS

    À la fin de la présente année financière, le déficit s'élèvera à 24,9 milliards $, pour diminuer graduellement afin d'atteindre 1,3 milliard $ en 2014-2015. L'année suivante, le gouvernement prévoit engranger un excédent de 3,4 milliards $. (PC/Sean Kilpatrick)

  • COMPRESSIONS BUDGÉTAIRES

    Le gouvernement réduit de 5,2 milliards $ les dépenses ministérielles, soit 6,9 pour cent de leur budget, avec des départs de 19 200 fonctionnaires à terme, ce qui représente 4,8 pour cent de la fonction publique fédérale.

  • RADIO-CANADA

    Le gouvernement Harper réduit le financement de CBC/Radio-Canada de 115 millions de dollars sur trois ans, soit des compressions de 10 % du budget.

  • LA CENT DISPARAÎT

    La Monnaie royale canadienne cessera de distribuer la pièce d'un cent à compter de l'automne prochain, ce qui permettra des économies annuelles de 11 millions $. (CP photo)

  • LA LOI ET L'ORDRE

    Le ministère fédéral de la Sécurité publique subira une ponction de 179,4 millions $ en 2012-2013. De cette somme, près de la moitié, soit 85,5 millions $, devra être puisée dans le budget des services correctionnels du Canada. En 2014-2015, les économies devront avoir atteint 295,4 millions $ aux services correctionnels du Canada.

  • ENVIRONNEMENT

    Ottawa entend accélérer les processus d'examen environnemental des grands projets. La Table ronde nationale sur l'environnement et l'écologie, une organisation dont le mandat était de trouver des façons de concilier les considérations environnementales et économiques, est abolie.

  • LIBERTÉ 67

    L'âge d'admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse passe de 65 à 67 ans. Il en est de même pour les prestations du Supplément de revenu garanti, dont bénéficient les personnes âgées démunies. La hausse graduelle de l'âge d'admissibilité à ces prestations débutera en avril 2023 et s'étendra jusqu'en janvier 2029.

  • SANTÉ

    Des compressions de 310 millions de dollars d'ici 2014-2015. Santé Canada et l'Agence de santé publique Canada vont fusionner leurs services administratifs. (Alamy photo)

  • RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

    Le gouvernement annonce une réforme importante de ses programmes d'aide à l'innovation qui se traduira notamment par l'abolition du soutien à la recherche fondamentale et une baisse du crédit d'impôt pour la recherche et le développement.

  • IMMIGRATION

    Le gouvernement compte inciter les entreprises à embaucher des Canadiens avant de recourir aux travailleurs étrangers temporaires. Il veut aussi axer davantage le système d'immigration sur les besoins du marché du travail. (pwenzel on Flickr)

  • AFFAIRES ÉTRANGÈRES

    Le ministère des Affaires étrangères devra vendre certaines résidences, réduire son parc automobile, revoir les allocations de ses employés. Le Canada se retirera de certaines organisations internationales non identifiées jugées non «pertinentes à ses intérêts et priorités». (Amos Ben Gershom/GPO via Getty Images)

  • DÉFENSE

    Le portefeuille de la Défense nationale sera réduit de 326,8 millions $ en 2012-2013 et ultimement de 1,12 milliard $ en 2014-2015. Après la fin de la mission de combat en Afghanistan, la Défense et les Forces armées canadiennes devraient améliorer les processus d'attribution de contrats, rationaliser l'acquisition de matériel de soutien et centraliser la gestion des biens immobiliers, entre autres. Une somme de 5,2 milliards $ en 11 ans sera consacrée au renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne. (ROMEO GACAD/AFP/Getty Images)

  • KATIMAVIK

    Le programme créé sous Pierre Elliot Trudeau est aboli, <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/30/abolition-katimavik-coup-eclat_n_1392454.html" target="_hplink">comme le rapportait le Huffington Post Canada</a>. (CP photo)

  • PÊCHES ET OCÉANS

    Le budget de Pêches et Océans Canada sera réduit de 79,3 million de dollars d'ici 2014-2015, au prix d'une importante restructuration. (AFP/Getty Images)

  • ÉDUCATION AUTOCHTONE

    Une somme de 275 millions $ en trois ans sera consacrée à l'éducation pour les Premières Nations, en plus de 330,8 millions $ en deux ans pour l'amélioration de la qualité de l'eau sur les territoires autochtones. (CP)

  • FONDS DE RETRAITE

    Les fonds de pension des fonctionnaires fédéraux seront modifiés. Le gouvernement propose de rajuster les cotisations des employés de la fonction publique de façon à ce qu'elles en viennent à être égales à celles de l'employeur, soit une proportion de 50-50. Elles ne sont actuellement que de 37 %. Les députés devront aussi faire un effort. Comme les fonctionnaires, ils devront aussi éventuellement débourser 50 % des cotisations à leur fonds de pension, mais le budget ne souffle mot sur de possibles réductions de leurs généreuses prestations, une fois la retraite arrivée. (Alamy photo)

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |