Huffpost Canada Quebec qc

Les Jeux olympiques de Londres, nouveau champ de bataille entre Rio Tinto et les Métallos

Publication: Mis à jour:
OLYMPIC RIO TINTO LOCKOUT
Getty Images / AP

Le syndicat représentant les ouvriers de l'aluminerie Rio Tinto d'Alma, en lock-out depuis décembre 2011, va déposer une plainte officielle auprès du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Londres pour dénoncer la commandite de ce géant de l'industrie minière.

Le syndicat United Steelworkers (Métallos) exhorte le Comité International Olympique et le Comité d'organisation à renoncer à ce que Rio Tinto fournisse les métaux servant à fabriquer les médailles d'or, d'argent et de bronze.

La plainte, qui doit formellement être déposée ce jeudi à Londres, soutient que la firme transnationale a enfreint les règles du Comité en matière d'approvisionnement éthique. Elle exige que les médailles soient fabriquées de nouveau.

« Les athlètes qui ont passé toute leur carrière à perfectionner leur discipline ne devraient pas se voir décerner des médailles ternies par le piètre bilan de Rio Tinto. Partout à travers le monde, cette firme a démontré son manque de respect envers les droits de la personne, l'environnement, les collectivités et le droit du travail », a affirmé le directeur de campagne des Métallos Joe Drexler, lors d'une entrevue avec le Huffington Post Canada. « Malheureusement, les organisateurs n'ont pas fait leur devoir en sélectionnant Rio Tinto à titre de fournisseur. »

Cette plainte fait partie d'une campagne plus large, menée dans plusieurs pays et visant à rompre la relation d'affaires entre Rio Tinto et les Jeux olympiques. Selon M. Drexler, cette campagne baptisée Off the Podium (Descendez du podium) a pour but de sensibiliser l'opinion publique et favoriser un règlement juste et équitable du conflit entre la firme et ses travailleurs québécois.
Rio Tinto Alcan fait fonctionner sa fonderie d'aluminium d'Alma à un rythme réduit, depuis que 780 travailleurs syndiqués ont été mis en lock-out il y a quatre mois.

Descendez du podium

La campagne Descendez du podium a reçu l'appui de syndicats australiens et britanniques. En parallèle, une organisation établie au Royaume-Uni mène sa propre campagne pour dénoncer les commandites des compagnies minières aux Jeux olympiques. D'ailleurs, plusieurs organisations ont uni leurs efforts afin de perturber l'assemblée annuelle des actionnaires de Rio Tinto, qui a eu lieu à Londres la semaine dernière.

Selon le porte-parole de la firme Bryan Tucker, la campagne des Métallos ne permettra pas de résoudre le conflit de travail plus rapidement, et ne rendra pas la fonderie d'Alma plus compétitive. « Le lock-out d'Alma ne sera pas réglé aux Jeux olympiques », a-t-il dit. « Il sera réglé sur place, avec les travailleurs de la région et les cadres qui ont à cœur l'avenir de l'usine. »

Sur le web

Rio Tinto Alcan aurait eu recours à des scabs

Rio Tinto Alcan: les syndiqués en campagne mondiale

Rio Tinto Alcan fermerait-elle l'usine d'Alma ?

Alma : solide appui aux syndiqués en lock-out de Rio Tinto Alcan

Legault appuie les Métallos, en partie

Des manifestations lors du congrès SportAccord à Québec?