Neuf morts dans des violences à travers la Syrie

AFPQC  |  Par Publication: 23/04/2012 08:00 Mis à jour: 23/04/2012 09:41

Les violences ont fait lundi neuf morts en Syrie, en dépit de la présence d'observateurs internationaux dépêchés par l'ONU pour surveiller un cessez-le-feu violé quotidiennement, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Trois civils ont été tués à Hama (centre) par des tirs à la mitrailleuse lourde, tandis qu'un autre a péri dans la localité de Moadhamiyat al-Cham, proche de Damas, où des combats ont opposé soldats et déserteurs dans la nuit, a rapporté l'organisation dans un communiqué.

Cinq soldats des troupes gouvernementales ont par ailleurs été tués dans les régions de Deraa, berceau de la contestation dans le sud, et de Hama, selon l'OSDH.

Dans les provinces d'Idleb (nord-ouest) et de Deir Ezzor (est), les troupes ont lancé des assauts sur plusieurs localités.

De son côté, l'agence Sana a annoncé que quatre personnes avaient été tuées, dont trois soldats, dans les provinces de Deraa (sud) et de Hama, attribuant leur mort à des "groupes terroristes armés".

Selon Sana, les autorités ont arrêté à Jdaïdé, à la frontière avec le Liban, "une voiture remplie d'une grande quantité d'armes (...) qui tentait de pénétrer en Syrie". Les douaniers "ont découvert des roquettes RPG, mitrailleuses, pistolets, armes automatiques, et des munitions".

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi une résolution autorisant le déploiement rapide de 300 observateurs militaires non armés pour surveiller le cessez-le-feu en Syrie, dont les violations répétées ont fait plus de 200 morts, selon l'OSDH, depuis son entrée en vigueur le 12 avril.

Les violences en Syrie ont fait au moins 11 100 morts en 13 mois d'une révolte populaire qui s'est peu à peu militarisée face à la répression, et 25 000 personnes sont actuellement détenues, selon l'OSDH.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |