Suppression du programme Katimavik: 150 anciens manifestent à Ottawa (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
KATIMAVIKMANIF
CP

OTTAWA - Quelque 150 anciens participants de Katimavik se sont retrouvés sur la colline parlementaire, lundi, pour exprimer leur mécontentement face aux intentions du gouvernement conservateur d'abolir ce programme fédéral.

Louise Doucet, l'une des organisatrices de la manifestation, a affirmé que le groupe avait l'intention livrer une bataille avant de renoncer à Katimavik.

La députée néo-démocrate Charmaine Borg, qui s'est adressée à la foule réunie malgré la pluie, a présenté une motion à la Chambre des communes pour que le programme — implanté sous le gouvernement de Pierre Elliot Trudeau —, soit épargné.

D'autres députés se sont joints à elle, dont le néo-démocrate Jamie Nichols et le libéral Marc Garneau.

Katimavik — qui signifie dans la langue inuktitut «lieu de rendez-vous» —, est un programme de bénévolat financé par les coffres du gouvernement fédéral depuis 1977. Il a permis à plus de 30 000 jeunes Canadiens de vivre une expérience dans des organisations établies dans de petites communautés.

Mme Doucet a souligné qu'elle n'avait que peu d'espoirs de sauver Katimavik à court terme, ajoutant que la seule chose qu'ils pouvaient faire, c'était d'espérer qu'un autre gouvernement soit élu aux prochaines élections.

Les deux enfants de Colleen Cleve devaient participer à Katimavik en juillet.

«Est-ce que ce gouvernement a conscience que je ne voterai plus jamais pour les conservateurs?», a-t-elle lancé.

«Je parle au nom des 600 jeunes sélectionnés pour participer au programme en juillet, et ils ne voteront plus jamais conservateur, pas plus que leur famille, leurs amis, ni les 30 000 anciens participants.»

Le gouvernement conservateur a affirmé que l'abolition de Katimavik permettrait d'économiser environ 21 millions $ par année pour un programme jugé onéreux.

À la Chambre des communes, le ministre du Patrimoine James Moore a déclaré que le fait de mettre fin à Katimavik avait été «l'une des décisions les plus faciles» qu'il ait eu à prendre, en raison de son caractère dispendieux. Il a vanté le financement alloué par les conservateurs à d'autres programmes fédéraux destinés aux jeunes.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Katimavik
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Sauvons Katimavik | Carrefour

Katimavik - Les libéraux demandent au gouvernement de ne pas l ...

Budget Flaherty : le saviez-vous? | Le blogue Économie de Gérald ...