Gala Artis: les productions de TVA dominent sur celles de R-C en fin de soirée (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

MONTRÉAL - Les productions du réseau TVA dominaient la course au Gala Artis vers la fin de la soirée, dimanche, avec sept trophées contre quatre pour Radio-Canada et un seul pour Vrak TV.

Le premier prix a été remis à Guy A. Lepage pour Tout le monde en parle, dans la catégorie «animateur de magazines culturels et talk-show». Il a lancé une fleur à l'une de ses rivales de cette catégorie, Véronique Cloutier, une femme «vraiment formidable», a-t-il dit, avant d'inviter sur scène son coanimateur depuis huit ans, Dany Turcotte.

L'animateur et ancien hockeyeur Dave Morissette est ensuite monté sur scène pour cueillir, ému, son prix à titre d'animateur d'émissions de sports, où il a succédé à l'habituelle lauréate Marie-Claude Savard, qui n'était pas en lice cette année.

Gagnant du rôle masculin dans la catégorie des téléséries, c'est un Denis Bouchard muni d'une liste de remerciements qui est monté sur scène. Il s'est aussi adressé aux Québécois, lançant à la blague qu'avec ses dix nominations, le public représente la relation affective la plus longue qu'il ait jamais eu.

Chez les femmes, le prix de la même catégorie a été accordé à l'actrice Hélène Florent qui, le souffle coupé par l'émotion, a elle aussi remercié ses proches, en plus de saluer ses équipes respectives de Radio-Canada et TVA, pour La Galère et Toute la vérité.

Le succès de l'animateur de Salut, Bonjour!, Gino Chouinard, ne se dément pas cette année non plus, alors qu'il domine la catégorie des émissions de services depuis 2008. L'animateur a été primé pour une cinquième fois en raflant le prix Artis devant Dominic Arpin, Pierre Craig et Denis Gagné.

Charles Tisseyre a quant à lui remporté, pour une deuxième année consécutive, un trophée pour son travail à la barre de Découverte, dans la catégorie des émissions d'affaires publiques. Il a souligné au passage que malgré les temps difficiles, «Radio-Canada passerait au travers».

Les Québécois sont de plus en plus soucieux de l'environnement, a-t-il ensuite rappelé, la journée de dimanche coïncidant avec le Jour de la Terre.

Le jeune Louis-Philippe Beauchamp, de l'émission Les Parent, a déployé tout son talent d'humoriste et de danseur de claquettes pour présenter, de concert avec Charles Lafortune, la catégorie des artistes d'émission jeunesse. Le trophée est allé à Yan England, qui a récidivé pour son animation dans Fan Club, la seule émission de Vrak à avoir été célébrée au Gala Artis. Ses remerciements ont pris une teinte rouge lorsqu'il a lancé qu'il «faudrait peut-être avoir un dialogue dans le respect» avec les étudiants.

Éric Salvail a quant à lui renoué avec la statuette pour son animation de Dieu Merci!, Fidèles au poste, accrochant spontanément une téléspectatrice étonnée pour monter sur scène. Badinant avec Annie, de Granby, il a tenu à remercier le public pour l'amour qui lui est porté.

Anne Dorval et Daniel Brière, le couple de l'émission Les Parent, ont réitéré l'exploit en remportant tous deux, pour une deuxième fois, les prix des rôles masculin et féminin pour une comédie québécoise.

Daniel Brière a souligné que si la famille était toujours pénible lorsqu'elle était la nôtre, celles des autres était, à coup sûr, divertissante.

Quant à Anne Dorval, fidèle à son humour caractéristique et se disant «très très touchée», elle a souligné le travail de ses trois fils dans la série - qui, «s'ils n'étaient pas là, vous m'aimeriez moins».

Germain Houde a confié, en récoltant son trophée pour le meilleur rôle masculin dans un téléroman québécois, avoir eu de la difficulté à livrer son travail d'acteur dans La Promesse, ayant perdu des proches morts du cancer. Élise Guilbault a devancé l'une de ses collègues de Yamaska dans le pendant féminin de cette catégorie, Chantal Fontaine, plusieurs fois nommée mais repartant les mains vides plus souvent qu'autrement.

L'hôte de la soirée, Charles Lafortune, s'est fait grinçant dès les premières minutes de la soirée, n'épargnant personne, tout en donnant dans l'autodérision. Il a rappelé que le fait de gagner un prix Artis changeait le cours d'une vie, soulignant en avoir remporté deux l'an dernier pour ensuite perdre ses émissions Le cercle et La Classe de 5e.

Le comédien et acteur Christian Bégin, qui arborait son carré rouge en appui au mouvement des étudiants grévistes, n'a pas été épargné en se faisant interpeller pour le «manque criant» d'émissions culinaires. L'hôte de la soirée n'a pas non plus manqué d'égratigner Star Académie et son animatrice Julie Snyder, qui multiplie les émissions spéciales, tournées et produits de promotion. Aux dires de Charles Lafortune, il «pousserait plus que ça» une formule aussi gagnante.

Les gagnants du Gala Artis sont déterminés, chaque année, par un sondage mené auprès du public.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Gala Artis 2012: les gagnants
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Gala Artis 2012

Gala Artis 2012 - Et les nommés sont...

Gala Artis 2012 - tva.canoe.ca

Gala Artis | Facebook

Gala Artis 2012 | Le Journal de Montréal

Gala Artis 2012 sur MSN Vidéo

Gala Artis 2012: les artistes en nominations pour les personnalités ...