Gala Artis animé par Charles Lafortune: 16 trophées seront remis lors de la soirée

CP  |  Par Publication: 22/04/2012 04:24 Mis à jour: 25/04/2012 15:11

MONTRÉAL - Les deux habitués du petit écran québécois que sont Véronique Cloutier et Guy A. Lepage ont été couronnés au 27e Gala Artis, dimanche soir au Théâtre Denise-Pelletier, en remportant les prestigieux prix des personnalités féminine et masculine de l'année, tels que votés par les téléphiles québécois.

Véronique Cloutier, qui a reçu l'hommage ultime des mains de Janette Bertrand, a réalisé du même coup un tour du chapeau, elle qui avait remporté ce même honneur en 2010 et en 2011. Quant à Guy A. Lepage, l'icône de Tout le monde en parle (TLMEP), il a aussi mérité la palme dans la catégorie de «l'animateur de magazines culturels et de talk-show», en coiffant Véronique Cloutier, elle aussi nommée.

Pas d'esclandre pour cette grande fête récompensant les chouchous de la télé, où les trophées ont été répartis de façon quasi égale entre TVA et Radio-Canada. Les deux grands réseaux ont respectivement obtenu huit et sept trophées, contre un seul pour Vrak TV.

Le premier prix a été remis à Guy A. Lepage pour TLMEP dans la catégorie «animateur de magazines culturels et talk-show». Il a lancé une fleur à l'une de ses rivales de cette catégorie, Véronique Cloutier, une femme «vraiment formidable», a-t-il dit, avant d'inviter sur scène son coanimateur depuis huit ans, Dany Turcotte.

Guy A. Lepage devait à nouveau gravir les marches quelque deux heures plus tard, pour y recevoir cette fois le trophée de la personnalité masculine de l'année.

«Je suis très, très, très touché par ce prix-là. Je vous avouerai que ces derniers temps, je me posais des questions: 'Est-ce qu'on devrait arrêter? Est-ce qu'on fait du 'vieux stock?' Les deux prix de ce soir me permettent de vous dire, hors de tout doute, que c'est avec honneur que nous reviendrons l'an prochain», a-t-il confié.

De son côté, la personnalité féminine de l'année a dédié son prix au public, remerciant tous les gens qui lui ont dit au fil des ans qu'elle est «bonne, belle, intelligente, capable».

«Si vous êtes l'une de ces personnes, que je vous connaisse ou pas, je veux vous remercier d'avoir fait une différence dans ma vie», a lancé Véronique Cloutier, la gorge nouée.

«Il ne faut jamais tenir ce que l'on a pour acquis, donc je vais terminer en me présentant à ceux qui ne me connaissent pas!», a-t-elle conclu en énumérant ses différents rôles de mère, de compagne et d'animatrice.

Les préférés du public

En début de soirée, l'animateur et ex-hockeyeur Dave Morissette a cueilli son prix à titre d'animateur d'émissions de sports, où il a succédé à l'habituelle lauréate Marie-Claude Savard, qui n'était pas en lice cette année. Dave Morissette, un ancien porte-couleurs du Canadien de Montréal, a été préféré à trois figures imposantes du Réseau des Sports, soit Chantal Machabée, Pierre Houde et Alain Crête.

Gagnant du rôle masculin dans la catégorie des téléséries, c'est un Denis Bouchard muni d'une liste de remerciements qui est monté sur scène. Il s'est ensuite adressé aux Québécois, lançant à la blague qu'avec ses dix nominations, le public représente la relation affective la plus longue qu'il ait jamais eu.

Chez les femmes, le prix de la même catégorie a été accordé à l'actrice Hélène Florent qui, le souffle coupé par l'émotion, a elle aussi remercié ses proches, en plus de saluer ses équipes respectives de Radio-Canada et TVA, pour La Galère et Toute la vérité.

Le succès de l'animateur de Salut, Bonjour!, Gino Chouinard, ne se dément pas, alors qu'il a été primé pour une cinquième fois en raflant le prix Artis devant Dominic Arpin, Pierre Craig et Denis Gagné.

Charles Tisseyre a remporté, pour une deuxième année consécutive, un trophée pour son travail à la barre de Découverte, dans la catégorie des émissions d'affaires publiques. Il a souligné au passage que malgré les temps difficiles, «Radio-Canada passerait au travers».

Le trophée de la catégorie des artistes d'émission jeunesse est allé à Yan England, qui a récidivé pour son animation dans Fan Club, la seule production de Vrak à avoir été célébrée au gala. Ses remerciements ont pris une teinte rouge lorsqu'il a lancé qu'il «faudrait peut-être avoir un dialogue dans le respect» avec les étudiants.

Éric Salvail a renoué avec la statuette pour son animation de Dieu Merci!, Fidèles au poste.

Anne Dorval et Daniel Brière, le couple de l'émission Les Parent, ont réitéré l'exploit en remportant pour une deuxième fois les prix des rôles masculin et féminin pour une comédie québécoise.

Daniel Brière a souligné que si la famille était toujours pénible lorsqu'elle était la nôtre, celles des autres était, à coup sûr, divertissante. Quant à Anne Dorval, elle a noté le travail de ses trois fils dans la série — qui, «s'ils n'étaient pas là, vous m'aimeriez moins».

Du côté des meilleurs rôles dans un téléroman, Germain Houde a confié avoir eu de la difficulté à livrer son travail d'acteur dans La Promesse, ayant lui-même perdu des proches morts du cancer. Élise Guilbault a devancé l'une de ses collègues de Yamaska dans le pendant féminin de cette catégorie, Chantal Fontaine, plusieurs fois nommée mais repartant les mains vides plus souvent qu'autrement.

L'hôte de la soirée, Charles Lafortune, a échappé le prix de l'animation d'émission de jeux, qui est allé à Patrice L'Écuyer, un autre visage connu du Gala Artis. Une fois sur scène, l'animateur de L'Union fait la force n'a pas lésiné sur les remerciements à son équipe, qui s'efforçe sans cesse de faire de lui le Patrice L'Écuyer tant apprécié du public, a-t-il déclaré.

Le présentateur de nouvelles du réseau TVA Pierre Bruneau est reparti à nouveau avec un trophée dans la catégorie «animation de bulletins de nouvelles». Il faisait compétition à ses collègues de salles de nouvelles Sophie Thibault, également de TVA, ainsi qu'à Céline Galipeau et Patrice Roy, de Radio-Canada.

Une animation remarquée

Pour une seconde année consécutive, l'animateur et comédien Charles Lafortune a pris la barre de la cérémonie. Le coup d'envoi avait été donné avec un caméo à la sauce Mission Impossible et un numéro musical rendant hommage au public québécois.

L'hôte de la soirée s'est fait grinçant dès les premières minutes de la soirée, n'épargnant personne, tout en donnant dans l'autodérision. Il a rappelé que le fait de gagner un prix Artis changeait le cours d'une vie, soulignant en avoir remporté deux l'an dernier pour ensuite voir disparaître ses émissions Le cercle et La Classe de 5e.

L'animateur a multiplié les boutades sur la série fort prisée cette année, Apparences, en remarquant avec force de sarcasme qu'il n'y avait «pas de punch à la fin». Il n'a pas non plus manqué d'égratigner Star Académie et son animatrice Julie Snyder, qui multiplie les émissions spéciales, tournées et produits de promotion. Aux dires de Charles Lafortune, il «pousserait plus que ça» une formule aussi gagnante.

Alexis Martin
1  sur  9
JOUER
PLEIN ÉCRAN
ZOOM
Partager cette image 
Pour Apparences
Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Isabelle Marceau  |