L'attaquant Raffi Torres est suspendu 25 matchs pour sa mise en échec sur Hossa

Publication: 21/04/2012 12:34 Mis à jour: 21/04/2012 20:55

NEW YORK, États-Unis - Le couperet de la LNH est tombé sur Raffi Torres.

La ligue a suspendu le robuste ailier des Coyotes de Phoenix pour 25 matchs à la suite d'une violente mise en échec qui a blessé l'attaquant des Blackhawks de Chicago Marian Hossa.

L'annonce a été faite quelques heures avant que les Coyotes n'obtiennent une opportunité d'éliminer les Blackhawks lors du match no 5 de la série de premier tour dans l'Association Ouest.

En après-midi samedi, le directeur général des Coyotes Don Maloney a indiqué par voie de communiqué qu'il acceptait le verdict de Shanahan.

«La décision est très sévère pour Raffi et notre organisation. Raffi est robuste et joue physique, et néanmoins cette mise en échec a transgressé la limite qui départage ce qui est acceptable dans notre sport aujourd'hui. Nous espérons que Marian Hossa guérisse rapidement et complètement, puisque nous préférons tous le voir performer (sur la patinoire). L'organisation accepte la décision de la LNH et doit maintenant se concentrer sur le match de ce soir (samedi).»

Les patins de Torres ont quitté la patinoire alors qu'il appliquait une sévère mise en échec à Hossa durant le match no 3, mardi soir, expédiant violemment l'ailier des Blackhawks contre la patinoire. Hossa a quitté la surface glacée sur une civière et n'est pas revenu au jeu depuis ce temps.

Si les 25 matchs de suspension ne sont pas purgés durant les séries éliminatoires — les Coyotes devront disputer quatre séries consécutives de sept matchs pour y arriver — ils seront reportés au début du prochain calendrier régulier. Dans ce cas, Torres ne pourrait disputer aucun match préparatoire.

À titre de récidiviste, Torres pourrait devoir verser 21 341 $US pour chaque match de saison régulière qu'il raterait. Torres a purgé son premier match de suspension jeudi, tandis qu'il attendait pour participer à une audience vendredi en compagnie du préfet de discipline de la LNH Brendan Shanahan.

Shanahan a déclaré par voie de communiqué samedi que Torres avait enfreint trois règlements: obstruction, assaut et mise en échec illégale à la tête. Shanahan a ajouté que deux facteurs pesaient également dans la balance au moment de déterminer la durée de la suspension — «la nature violente et dangereuse de la mise en échec qui a causé une blessure sévère» et le fait que Torres «présente un dossier disciplinaire étoffé pour des actes similaires à celui-ci, dont deux cette saison».

La suspension de Torres fut la plus sévère décernée par Shanahan, qui a déjà infligé une suspension de 13 matchs (cinq préparatoires, huit réguliers) au défenseur des Blue Jackets de Columbus James Wisniewski en septembre.

Cette suspension est la plus longue depuis celle imposée à l'attaquant des Islanders de New York Chris Simon, qui avait écopé de 30 matchs de suspension après avoir écrasé la cheville de Jarkko Ruutu en décembre 2007. Simon a aussi raté 25 matchs en mars 2007 pour avoir asséné un puissant coup de bâton à la tête du joueur des Rangers de New York Ryan Hollweg.

L'attaquant des Flyers de Philadelphie Jesse Boulerice a aussi purgé une suspension de 25 matchs pour un double-échec porté au visage de Ryan Kesler en octobre 2007.

Pour Torres, il s'agissait de sa troisième suspension à la suite d'une mise en échec douteuse au cours des 13 derniers mois.

Il a marqué un but et récolté une mention d'aide, affichant au passage un temps de glace moyen de 19 minutes pour les Coyotes au cours des trois premiers matchs de la série.

La nouvelle a rapidement fait le tour de la ligue en matinée samedi.

«Je crois que la LNH est écoeurée de cela», a commenté l'entraîneur-chef des Blues de St. Louis Ken Hitchcock. «Je crois qu'ils en ont eu assez des mises en échec de type prédateur.»

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |