Éric Bernier, Pierre Chagnon Et Sylvie Potvin Joueront Dans «Haute Pression» Au TVT

Publication: Mis à jour:
«Haute pression» au TVT.
«Haute pression» au TVT.

Avec Benoît Brière à la direction artistique, Alain Zouvi à la mise en scène et une brochette d'acteurs de haut calibre comme Éric Bernier, Pierre Chagnon, Sylvie Potvin et Luc Guérin sur les planches, la comédie Haute Pression, présentée cet été au Théâtre du Vieux-Terrebonne, possède tout ce qu'il faut pour devenir un succès.

Pour Benoît Brière, directeur artistique de la saison estivale du Théâtre du Vieux-Terrebonne depuis 2007, Haute Pression «est une folie furieuse comme on aime les jouer à Terrebonne. C'est de la comédie intelligente, rythmée, et raffinée, qui ne prend pas les gens pour des cons.»

Dans cette adaptation de la pièce à succès Playing Doctor, de Billy Van Zandt et Jane Milmore, un fils de riche se la coule douce alors que ses parents croient lui avoir payé des études en médecine. Lorsqu'ils décident de venir visiter sa «clinique» sans prévenir, le faux-docteur devra user d'imagination et d'audace pour leur faire croire qu'il a réussi dans la vie.

Evelyne Rompré, Stéphane Breton, Violette Chauveau et Michel Laperrière viennent compléter cette solide distribution.

«C'est une feel-good comédie. Je promets une fin heureuse et aucune effusion de sang, outre celles qui se passeront dans la clinique», rigole Benoît Brière pour qui la passion du métier dure depuis déjà 21 ans. «Par contre, je n'arrêterai jamais de jouer, c'est une drogue», ajoute-til.

Luc Guérin, quant à lui, adore son personnage. «C'est un acteur raté, un très très mauvais acteur. Il passe des auditions, il est nul à suer, bref il ne l'a pas du tout. Il va tout de même devoir jouer tous les pseudo-patients, d'origines, de cultures et de natures différentes, qui entrent dans cette fausse clinique. Sans subtilité, évidemment», dit-il.

Personnifier huit-neuf personnages différents est «un beau terrain de jeu» pour l'acteur. «Je suis dans mon élément, j'ai fait de la composition toute ma vie. Et puis c'est fabuleux pour un acteur de jouer un mauvais acteur. J'adore cela!»

Éric Bernier le sait: «On va brûler de la calorie cet été», car la pièce demande un jeu très physique.

«J'avais envie de jouer avec cette équipe», ajoute-t-il. «Tous les acteurs sont formidables et le TVT est vraiment un théâtre exceptionnel, tout le monde le dit.»

«Je vais essayer d'être bon», promet-il, avant d'ajouter que les répétitions vont bon train et que le metteur en scène, Alain Zouvi, est très ouvert et laisse aux acteurs une belle liberté.

«Mon personnage est un gars qui décide de faire ce qu'il veut dans la vie. Il croit dur comme fer que, lorsqu'il va publier son best-seller, il va pouvoir remettre tout cet argent à ses parents. Il n'est pas très réaliste et il est pris par surprise quand ses parents décident de débarquer dans sa clinique qui n'existe pas.»

Haute Pression sera présenté à la salle Desjardins du Théâtre du Vieux-Terrebonne, du 7 juin au 8 septembre, du mercredi au samedi, à 20h30 et les samedis 9 juin et 4 août à 15h. La pièce partira ensuite en tournée à travers le Québec dès le début 2013.