Chine: 100 000 évacuations envisagées près du barrage des Trois-Gorges

Publication: 18/04/2012 09:36 Mis à jour: 20/04/2012 10:57

SHANGHAI - Le risque de glissements de terrain et d'effondrement des berges autour du réservoir du barrage des Trois-Gorges, le plus grand ouvrage hydroélectrique du monde, situé dans le centre-est de la Chine, pourrait encore entraîner l'évacuation de 100 000 personnes, ont rapporté les médias officiels mercredi.

Le ministère des Ressources agraires a déclaré que le nombre de glissements de terrain et autres catastrophes avait augmenté de 70 pour cent depuis que le niveau d'eau a atteint son maximum, en 2010.

La construction du barrage sur le Yangtzé a coûté l'équivalent de 23 milliards $US et a déjà forcé le déplacement de quelque 1,4 million de personnes. Environ 100 000 autres personnes pourraient devoir partir d'ici trois à cinq ans, a déclaré un responsable ministériel, Liu Yuan, à la radio nationale chinoise. Ses propos ont été repris sur un site Web gouvernemental et dans les journaux officiels.

Liu Yuan a ajouté que 5386 lieux à risque étaient surveillés et que des travaux avaient été engagés sur 335 sites menacés par les chutes de rochers et glissements de terrain autour du lac de retenue.

Des responsables ministériels ont refusé de commenter ces propos, mais un récent rapport du ministère des Ressources agraires relevait de nombreuses préoccupations similaires, évoquant notamment 196 «urgences» géologiques en 2008-2009. Le document soulignait que les fluctuations du niveau d'eau pourraient déclencher des glissements de terrain et d'autres problèmes, des risques accentués par la densité de la population dans la zone.

Des résidants ont regagné les abords du lac, ce qui pourrait accroître de façon significative le nombre de victimes en cas de catastrophe, selon le journal «China Business News».

Il y a environ un an, le gouvernement chinois avait fait état d'une série de problèmes urgents de nature environnementale, géologique et économique liés au barrage, qui fait l'objet d'un débat intense depuis des dizaines d'années, avant même sa construction. Nombre de résidants déplacés pour la mise en oeuvre de ce projet pharaonique ont eu du mal à s'installer dans un nouveau logement et à trouver un gagne-pain, selon l'article.

Le barrage a été présenté par les autorités comme la solution à des siècles d'inondations sur le tracé du Yangtzé, et comme une façon de produire l'électricité nécessaire au boom industriel de la Chine. Mais des géologues estiment que la rétention d'une quantité trop importante d'eau augmente le risque de tremblements de terre et de dommages écologiques à long terme pour le Yangtzé.

Dans un récent rapport, l'organisation écologique Probe International affirmait que toute la partie haute du Yangtzé, qui compte 20 barrages, était exposée à un risque de défaillance en cascade des barrages construits dans des zones d'activité sismique.

Le gouvernement a reconnu que le remplissage du réservoir avait accru la fréquence des tremblements de terre, mais réfute tout lien avec le puissant séisme qui a fait 87 000 morts le 12 mars 2008 dans le Sichuan.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |