L'animateur américain Dick Clark est décédé à l'âge de 82 ans, selon son agent

Publication: 18/04/2012 16:09 Mis à jour: 20/04/2012 10:56

LOS ANGELES, États-Unis - L'animateur américain Dick Clark est décédé, mercredi, à l'âge de 82 ans.

Son agent Paul Shefrin a précisé que l'animateur, notamment connu pour sa célèbre émission de la veille du jour de l'An, est mort à la suite d'une crise cardiaque, selon ABC News. L'animateur avait été transporté à l'hôpital Saint John de Santa Monica, en Californie.

Clark avait continué d'exercer son métier même après avoir subi un accident vasculaire cérébral, en 2004, qui l'avait laissé avec des difficultés à parler et à marcher.

Longtemps surnommé «le plus vieil adolescent au monde» en raison de sa jeune apparence, Clark était aussi un homme d'affaires prospère.

Son émission «Dick Clark's New Year's Rockin' Eve», diffusée à ABC, était devenue une véritable tradition du temps des Fêtes. En plus d'y présenter des numéros de variétés offerts par des artistes connus, l'animateur assurait le décompte menant à la nouvelle année.

Clark a fait le pont entre les artistes émergents et le milieu culturel traditionnel, se montrant aussi à l'aise à discuter de musique avec le crooner Sam Cooke qu'à badiner avec le comédien et animateur Ed McMahon.

Il a également créé des jeux télévisés et des émissions musicales, dont les American Music Awards en 1974, et fondé les Dick Clark Productions. Son succès était tel qu'au cours des années 80, ses émissions diffusées sur trois réseaux et il figurait au palmarès des 400 Américains les mieux nantis, selon la revue Forbes.

«Il n'y a pratiquement aucune tranche de la population qui n'ait jamais vu ce que je fais. Cela peut parfois être une source d'embarras. Les gens viennent vers moi pour me dire qu'ils aiment mon émission, mais je n'ai aucune idée de laquelle ils veulent parler», avait-il soutenu en entrevue avec The Associated Press en 1985.

Son émission «American Bandstand» a été l'une des séries ayant eu la plus grande longévité de la télévision américaine, ayant été diffusée à ABC de 1957 à 1987. Dans les années 60, l'émission a été changée de case horaire, passant à une diffusion hebdomadaire le samedi soir et déménageant ses pénates de Philadelphie à Los Angeles. Bien que l'influence de l'émission commençait à s'étioler, certaines des plus grandes stars de leur décennie y ont fait une apparition, allant de Janis Joplin aux Jackson 5 ou Prince, en passant par Buddy Holly et Madonna, ou encore Michael Jackson.

«Je fais jouer de la musique, les enfants dansent et l'Amérique regarde», avait lancé Clark pour décrire la popularité de son émission au concept somme toute assez simple.

Clark a par ailleurs défendu les artistes pop et la liberté artistique, indiquait-on sur le site Web du Rock and Roll Hall of Fame, lors de son intronisation en 1993. Il a aidé les artistes afro-américains à réclamer leur dû en faisant jouer les enregistrements originaux de R&B plutôt que les reprises qu'en faisaient des artistes blancs.

En 2006, un hommage lui avait été rendu aux Emmy Awards. «J'ai réalisé mes rêves d'enfance, soit de faire partie du show business. Tout le monde devrait être aussi chanceux que moi et voir leur rêve devenir réalité. J'ai vraiment été béni», avait-il déclaré à l'assistance.

Aurevoir Dick Clark!
1  sur  13
JOUER
PLEIN ÉCRAN
ZOOM
Partager cette image 
27 juin 2010 - Cérémonie des Emmy Awards
(Christopher Polk/Getty Images for ATI)

RÉACTIONS SUR TWITTER:
Ryan Seacrest
1  sur  22
JOUER
PLEIN ÉCRAN
ZOOM
Partager cette image 
Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |