Le député de Gaspé, Georges Mamelonet, au centre d'un autre scandale libéral, selon le PQ

Publication: 17/04/2012 18:28 Mis à jour: 20/04/2012 10:56

QUÉBEC - Mis dans l'embarras avec une histoire de pêche à l'oursin, le député de Gaspé se retrouve au centre d'«un autre scandale libéral», selon l'opposition péquiste.

Georges Mamelonet a été mitraillé de questions par le PQ en Chambre, mardi, sans jamais s'expliquer sur des allégations de conflits d'intérêts.

On lui reproche, du temps où il était maire de Percé et président du club nautique local, d'avoir fait payer les taxes du club par la municipalité, sans l'autorisation du conseil municipal.

Et maintenant, la municipalité se bat devant les tribunaux pour récupérer 36 000 $ de taxes que le club n'a pas payées, a dénoncé le député péquiste de Verchères, Stéphane Bergeron.

Le PQ a ainsi repris à son compte les révélations de l'émission «Enquête» de Radio-Canada, jugées «extrêmement troublantes» par M. Bergeron.

M. Mamelonet avait apparemment tout intérêt à soutenir le club nautique, a-t-il poursuivi.

«Ce club référait de nombreux clients à son restaurant en plus de louer un bateau à une de ses compagnies», a renchéri le député péquiste.

Lui et son leader en Chambre, Stéphane Bédard, ont demandé des comptes au premier ministre Jean Charest, pour savoir s'il avait été informé et ce qu'il entendait faire.

«On a quelqu'un qui fait l'objet d'allégations qui sont graves, a semoncé M. Bédard. Ce sont des manquements à la loi. Il y a une enquête du ministère (des Affaires municipales) (...). Le responsable de l'éthique, c'est le premier ministre.»

Le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, est venu à la rescousse de son député en s'opposant aux accusations «tous azimuts». Il a fait un rapprochement avec l'affaire du député de Groulx, René Gauvreau, qui vient d'être réintégré au groupe parlementaire péquiste après des allégations de fraude dans son bureau de circonscription.

«Je déplore qu'il y a deux standards (sic) pour vous, on salit les autres et on plaide toujours la virginité de votre côté.»

Le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard, a pour sa part confirmé que son ministère examinait la situation.

Il y a quelques semaines, on avait appris que M. Mamelonet était accusé d'avoir pêché l'oursin illlégalement sans permis pendant plusieurs années à des fins commerciales.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Geoffrey Dirat  |