Compressions du fédéral: le Frapru occupe les bureaux de Revenu Canada

Publication: Mis à jour:
FRAPRU
PC

MONTRÉAL - Les bureaux de l'Agence du revenu du Canada (ARC) ont été investis, mardi matin, à Montréal et à Québec, à l'appel du Front d'action populaire en réaménagement urbain (Frapru).

Le Frapru explique dans un communiqué que ce geste vise à défendre «les 127 000 logements sociaux québécois qui sont menacés par la fin des subventions que leur verse présentement le gouvernement fédéral».

Les manifestants ont amorcé un «sit-in», vers 10 h 30, à l'intérieur des bureaux de Revenu Canada situés sur le boulevard René-Lévesque, à Montréal, et sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec.

Le Frapru dénonce le fait qu'Ottawa ait commencé à se retirer du financement qu'il accorde, depuis des décennies, en matière d'habitation. L'organisme estime que plus de 43 000 logements sociaux seront à terme affectés à Montréal, et autour de 17 000 à Québec.

Selon le Frapru, Ottawa compte économiser près de 22 millions $ en 2012-2013 par l'arrêt de ces subventions, et plus d'un milliard annuellement après quelques années. Pour le coordonnateur du Frapru, François Saillant, ces économies sont réalisées sur le dos des locataires à faible revenu, alors que les besoins en logements sociaux sont importants, particulièrement dans les grands centres urbains.

Une grande manifestation nationale est prévue le 17 mai à Montréal, dans le quartier Pointe-Saint-Charles, dans l'espoir qu'Ottawa revienne sur ses décisions en matière de financement de logements sociaux.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les faits saillants du budget 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction