Cols bleus de Québec: vote d'appui à un mandat de grève à 98 pour cent

Publication: 17/04/2012 05:18 Mis à jour: 20/04/2012 10:57

QUÉBEC - Les cols bleus de la Ville de Québec se sont prononcés massivement en faveur d'un mandat de grève lors d'une assemblée générale tenue à huis clos, mardi soir.

Dans le cadre d'un vote secret, 952 employés municipaux ont choisi, dans une proportion de 98 pour cent, d'accorder un mandat de grève à leur direction syndicale. Ce mandat pourra être exercé au moment jugé opportun.

Les cols bleus, membres du Syndicat des employés manuels affiliés au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), se sont aussi prononcés sur une cotisation syndicale additionnelle, équivalente à un pour cent de leur salaire, pour constituer un fonds spécial qui s'ajoutera aux fonds de grève du SCFP.

Dans un communiqué de presse, le syndicat dit n'avoir établi aucun calendrier pour l'exercice de ce mandat de grève. Au passage, il rappelle que dans les municipalités, le droit de grève est encadré par la Loi sur les services essentiels, et qu'un avis de sept jours doit être donné par le syndicat avant le déclenchement d'une grève.

Le président du syndicat des cols bleus, Marc-André Dufour, estime que le maire Régis Labeaume devra prendre au sérieux le message sans équivoque que les cols bleus viennent d'envoyer à la ville, compte tenu de l'appui des membres.

Selon M. Dufour, il n'est pas normal que rien ne soit réglé après plus d'une année.

«Nos membres viennent d'envoyer ce message très clair, la balle est maintenant dans le camp du maire», a déclaré M. Dufour dans le communiqué.

Le SCFP souligne que les quelque 1350 cols bleus de Québec n'ont pas exercé de droit de grève depuis plus de 25 ans; ils sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2010.

Parmi les principaux enjeux pour les syndiqués figurent la charge de travail, le rappel des auxiliaires, les horaires et les salaires.

Les pourparlers entre les parties s'étaient justement rompus abruptement, le 12 avril, quand les cols bleus ont récemment découvert une note interne de la direction générale de la Ville de Québec préfigurant des compressions à grande échelle pour diminuer les coûts dans les arrondissements, les travaux publics et les loisirs.

Plus tôt en journée, la Ville de Québec avait annoncé la mise à pied temporaire de 162 cols bleus auxiliaires surnuméraires.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |