Réchauffement climatique: la chef de la Wildrose Alliance doute de la science

Publication: Mis à jour:
DANIELLE SMITH
La chef de la Wildrose Alliance, Danielle Smith, doute que l'activité humaine soit l'une des principales causes du réchauffement de la planète (CP) | CP

EDMONTON - L'une des candidates vedettes des élections provinciales en Alberta a exprimé un doute, lundi, sur la théorie scientifique voulant que l'activité humaine soit l'une des principales causes du réchauffement de la planète.

La chef du parti Wildrose, Danielle Smith, a fait ce commentaire durant un débat en ligne organisé par deux journaux albertains.

En réponse à une question d'un lecteur, Mme Smith a déclaré que la science des changements climatiques n'avait pas encore fait ses preuves et que son parti continuait à surveiller le débat.

Elle a affirmé que sa formation politique reconnaissait que le monde était lentement en train de se détourner des hydrocarbures et que, selon elle, les réductions offertes aux consommateurs en fonction de leur bilan énergétique, la micro-génération et la rénovation des maisons ainsi que les crédits d'impôt pour le développement de nouvelles technologies écologiques sont les meilleurs moyens pour diminuer les émissions de dioxyde de carbone.

Un représentant du parti Wildrose a confirmé que les propos de sa chef reflétaient la vision du parti sur la question.

Danielle Smith est toujours demeurée évasive au sujet du réchauffement de la planète, évitant de dire si elle croyait que les émissions générées par l'activité humaine affectaient le climat.

Mardi, elle a refusé de répondre à la question lancée par le leader libéral Ray Sherman: «Danielle, est-ce que vous êtes vraiment en train de nier l'existence des changements climatiques?»

Mais durant le débat, elle a indiqué que son parti trouvait qu'il n'existait pas suffisamment de renseignements au sujet de ce phénomène.

La chef du Parti progressiste-conservateur, Alison Redford, a pour sa part préféré ne pas s'aventurer sur le terrain glissant des bases scientifiques du réchauffement de la planète.

«Les changements climatiques constituent un problème bien réel sur la scène internationale en ce qui concerne la production d'énergie, notre réputation et notre capacité à exporter», a-t-elle indiqué.

Pourtant, le gouvernement conservateur de l'Alberta a depuis longtemps admis la validité de la science derrière les changements climatiques, tout comme le gouvernement fédéral ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux du pays.

La plupart des organisations scientifiques, dont les Sociétés royales du Canada et du Royaume-Uni de même que l'Association américaine pour l'avancement de la science, reconnaissent également que l'activité humaine contribue à changer le climat.

Sur le web

Réchauffement climatique - Wikipédia

Rechauffement climatique - YouTube

Changement climatique : Le Titanic rencontrerait-il davantage d'icebergs ...

Le changement climatique - Dossiers - La Documentation française

Comment nourrir la planète après le changement climatique?

Alors les glaciers, ils fondent ou pas?