Huffpost Canada Quebec qc

Malgré la crise, la Russie et la Chine ont augmenté leurs achats d'armes

Publication: Mis à jour:

STOCKHOLM - La crise financière internationale a affecté les dépenses militaires aux États-Unis et en Europe l'an dernier, tandis que la Russie et la Chine ont continué d'augmenter leurs dépenses en armements, selon un groupe de réflexion réputé.

Le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) affirme que les coupes budgétaires ont eu pour effet de maintenir les dépenses militaires internationales à un taux de croissance faible de 0,3 pour cent en 2011, ce qui marque la fin d'une période de croissance de 11 ans dans les achats d'armes.

La Russie a dépassé le Royaume-Uni et la France pour devenir le troisième plus grand acheteur d'armes au monde, avec des achats de quelque 8 milliards $US, une hausse de 9,3 pour cent par rapport à 2010.

La Chine a aussi augmenté ses achats d'armes de 6,7 pour cent sur cette période, pour un total d'environ 143 milliards $US, et maintient sa position de deuxième plus important acheteur d'armes dans le monde.

Les États-Unis ont réduit leurs dépenses militaires de 1,2 pour cent, à environ 711 milliards $US, mais restent les plus importants acheteurs d'armes au monde, selon l'institut.

«Les répercussions de la crise économique mondiale, et en particulier les mesures de réduction du déficit aux États-Unis et en Europe, ont mis fin à une décennie de croissance des dépenses militaires, du moins pour l'instant», affirme Sam Perlo-Freeman, responsable du projet sur les dépenses militaires au SIPRI.

L'an dernier, six des plus importants acheteurs militaires du monde (le Brésil, la France, l'Allemagne, l'Inde, le Royaume-Uni et les États-Unis) ont réduit leur budget militaire.

Les experts du SIPRI estiment que les dépenses militaires des États-Unis vont continuer de baisser, notamment à cause du retrait des forces américaines de l'Irak, de la diminution des troupes en Afghanistan et du Budget Control Act adopté par le Congrès l'an dernier.

La croissance des dépenses militaires de la Russie est principalement attribuable au remplacement de 70 pour cent de l'équipement de l'ère soviétique par des armes modernes d'ici 2020, selon le SIPRI, qui s'attend à ce que la Russie augmente ses dépenses militaires au cours des prochaines années.

Quant à la Chine, le SIPRI estime que la hausse de ses dépenses militaires est conforme à sa croissance économique générale. Les dépenses militaires de la Chine se maintiennent à environ 2 pour cent de son PIB depuis 2001, d'après le groupe de réflexion.

Sur le web

Moscou devient le troisième acheteur d'armes en importance au ...

Malgré la crise, la Russie et la Chine ont augmenté leurs achats d ...