Huffpost Canada Quebec qc

Nucléaire iranien: de nouveaux pourparlers le 23 mai à Bagdad

Publication: Mis à jour:
NUCLEAR TESTS SUPREME COURT
Les grandes puissances et l'Iran se retrouveront à Bagdad fin mai | PA

ISTAMBUL, Turquie - Les discussions sur le programme nucléaire iranien entre Téhéran et le Groupe des Six ont repris samedi à Istanbul. Le dialogue a été constructif, selon la cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton, qui a annoncé que les deux parties se retrouveraient à Bagdad le 23 mai prochain.

La Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères a expliqué que les futures discussions seraient guidées par le "principe d'une approche pas à pas et de la réciprocité".

Elle a ajouté que l'Iran avait le droit à un programme nucléaire pacifique tout en précisant que le traité de non-prolifération nucléaire devait être "la base clé" des prochaines discussions.

Le Groupe des Six, qui réunit les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Russie) et l'Allemagne, tente de convaincre l'Iran de lever les doutes sur son programme nucléaire et de renoncer à ses activités sensibles, comme l'enrichissement d'uranium, susceptible de servir à la fabrication d'armes nucléaires.

Jusqu'à présent, malgré quatre séries de sanctions du Conseil de sécurité, l'Iran a refusé de geler l'enrichissement, affirmant que son programme est purement destiné à des fins civiles, pour assurer son indépendance énergétique notamment.

La dernière série de pourparlers entre l'Iran et le Groupe des Six avait capoté il y a plus de 14 mois sans résultat, le régime des mollahs refusant ne serait-ce que d'évoquer la question de l'enrichissement.

Les Six abordaient donc la réunion d'Istanbul avec des attentes modestes. Certains diplomates estimaient que si l'Iran se disait prêt à discuter de l'enrichissement, cela suffirait à permettre l'organisation d'une nouvelle série de pourparlers.

Après une session plénière dans la matinée, des rencontres bilatérales étaient prévues entre l'Iran et ses six interlocuteurs. Mais Alaeddine Boroujeddi, responsable de la puissante commission parlementaire iranienne sur la sécurité nationale et la politique étrangère, a prévenu qu'"aucune discussion bilatérale avec les États-Unis n'aura lieu". "Ce n'est pas la politique de l'Iran d'avoir des entretiens bilatéraux avec les États-Unis", a-t-il dit à l'Associated Press. "L'Iran leur parlera à un niveau multilatéral". Washinton et Téhéran ont coupé tout lien diplomatique depuis 33 ans.

Sur le web

Programme nucléaire iranien - Wikipédia

Nucléaire iranien : reprise des négociations à Istanbul - Le Point

Nucléaire-Iran : Ashton veut du concret

L'Iran affiche sa fermeté avant la reprise des négociations nucléaires

Difficiles pourparlers sur le nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances