De l'amiante dans près de 300 édifices publics et parapublics au Québec

Publication: 13/04/2012 07:41 Mis à jour: 13/04/2012 07:41

Asbestos

(Radio-Canada) Près de 300 édifices publics au Québec contiennent de l'amiante, selon des documents obtenus par Radio-Canada grâce à la loi d'accès à l'information. C'est la première fois que cet inventaire précis, réalisé par la Société immobilière du Québec, est dévoilé.

Les documents révèlent que 289 édifices publics et parapublics construits avant 1985 contiennent de l'amiante. Les établissements concernés comprennent des bureaux, des ateliers et des entrepôts. Ils sont répartis dans l'ensemble de la province, mais sont en forte concentration dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

Le gouvernement Charest refusait de rendre publique cette liste jusqu'à maintenant.

On retrouve de l'amiante entre autres dans les bureaux du Conseil du Trésor et des ministères des Finances, de l'Agriculture et des Affaires municipales. L'édifice Honoré-Mercier, qui abrite le bureau du premier ministre, à Québec, fait aussi partie de la liste, ainsi que les bureaux de l'Institut national de santé publique.

La liste comprend aussi 29 palais de justice, 9 centres de détention et 23 postes de police situés aux quatre coins de la province.

Une liste incomplète

La liste fournie par la Société immobilière du Québec (qui gère nombre d'édifices publics et parapublics) est toutefois incomplète, puisqu'elle n'inclut pas les établissements du secteur de la santé et des services sociaux. Par exemple, les hôpitaux et les centres de soins de longue durée dont la Société est devenue propriétaire en juin dernier ne s'y retrouvent pas. Cet inventaire doit toutefois être complété d'ici la fin de l'automne 2012.

La Société immobilière du Québec a refusé la demande d'entrevue de Radio-Canada, mais a insisté pour dire que l'amiante, dans tous ces édifices, n'est ni exposé, ni accessible. Il n'y a donc pas de risque pour les occupants, selon elle. Par ailleurs, lorsqu'il y a des travaux de rénovation majeurs dans un immeuble, la Société procède à un désamiantage de façon exhaustive.

Néanmoins, le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) s'inquiète.

« Si le gouvernement n'a pas l'intention de contacter les gens [qui travaillent dans ces édifices] sans faire de vague de panique, évidemmment, nous allons les contacter, nos membres », affirme Lucie Martineau, présidente du SFPQ.

Le Dr Yves Bonnier, président de l'Association des médecins spécialistes en santé communautaire du Québec, lance quant à lui un appel à la prudence.

« L'amiante est un produit dangereux, donc on doit procéder avec beaucoup de prudence. [...] La liste montre qu'on l'a disséminé un peu partout et on a mis à risque beaucoup de gens. Il est temps de prendre une position claire et ferme », dit-il.

Le Dr Bonnier croit que Québec doit maintenant aller plus loin, avec la mise en oeuvre d'un plan de désamiantage dans tous les édifices publics.

Nombre d'édifices publics et parapublics contenant de l'amiante, par région:

Québec et les Deux-Rives : 68
Mauricie et Centre-du-Québec : 33
Estrie et Montérégie : 28
Saguenay-Lac-Saint-Jean et Côte-Nord : 25
Laval, Laurentides et Lanaudière : 23
Abitibi-Témiscamingue : 25
Ouest de Montréal, Suroît et Pointe-de-l'Île : 23
Outaouais : 22
Charlevoix : 15
Bas-Saint-Laurent, Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine : 14
Montréal et Rive-Sud : 13

Source : Société immobilière du Québec

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |