NOUVELLES

La Ligue des droits et libertés défend le droit de se masquer aux manifestations

11/04/2012 06:41 EDT | Actualisé 11/06/2012 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - La Ligue des droits et libertés défend le droit du port du masque ou du déguisement lors d'une manifestation, affirmant que leur usage est un plein exercice de la liberté d'expression.

L'organisme se dit préoccupé par les discussions à huis clos que tiennent les membres de la Commission de sécurité publique de la Ville de Montréal sur un projet de modification du règlement P-6 relatif aux manifestations. Ce projet porte sur l'interdiction d'un déguisement ou de port d'un masque lors des manifestations et sur l'obligation de divulguer un itinéraire aux autorités préalablement à toute manifestation.

Le président de la Ligue des droits et libertés, Dominique Peschard, explique que la liberté d'expression et le recours à divers moyens d'expression sont des droits fondamentaux qu'il faut protéger. À son avis, le masque est un moyen d'expression dans bien des cas.

Il craint qu'en cas de modification de la loi, les policiers auront le pouvoir d'arrêter les gens masqués même si ceux-ci n'ont aucune intention criminelle et de mettre fin à un rassemblement pacifique.

Quant à l'obligation de livrer à l'avance aux autorités le parcours d'une manifestation, il s'agit, selon la Ligue, d'une forme d'imposition de permis de manifester et une limite à la liberté d'expression. L'organisme rappelle que les manifestations peuvent se former spontanément, comme ce fut récemment le cas des travailleurs d'Aveos, à Montréal.

-

INOLTRE SU HUFFPOST

MANIFESTATION DU 22 MARS 2012