Huffpost Canada Quebec qc

Des vernis à ongles sont faussement vendus comme «exempts de produits chimiques»

Publication: Mis à jour:
VERNIS TOXIQUES
(Alamy) | Alamy

SAN FRANCISCO - Certains vernis à ongles fréquemment utilisés dans des salons de beauté en Californie ont été présentés à tort comme exempts d'un «trio toxique» de produits chimiques associés à des déficiences de naissance, selon l'organisation de réglementation sur les produits chimiques de l'État.

Un rapport du département du Contrôle des substances toxiques (DTSC), qui devait être publié mardi, révèle que l'appellation trompeuse des produits pour les ongles constitue un risque pour les milliers de femmes travaillant dans plus de 48 000 salons d'esthétique en Californie, de même que pour leurs clientes.

Les enquêteurs ont sélectionné au hasard 25 marques, dont certains produits se targuant de ne pas contenir de toluène, de phtalate de dibutyle (DBP) et de formaldéhyde — les trois membres du «trio toxique». Les régulateurs ont déclaré qu'une exposition à d'importantes quantités de ces produits chimiques avait été reliée à des problèmes de croissance, d'asthme et d'autres maladies.

Ils ont également constaté qu'entre 10 à 12 produits se réclamaient à tort comme étant libres de toluène, tandis que quatre d'entre eux en contenaient des taux dangereusement élevés.

Le rapport souligne aussi avoir trouvé des quantités considérables d'un ou plusieurs des agents du «trio toxique» dans le cas de cinq à sept produits, qui s'affichaient pourtant comme libres de toutes traces de ces composés chimiques.

Le directeur du DTSC ayant supervisé l'étude, Karl Palmer, a indiqué mardi que la priorité était de faire la lumière sur le contenu de ces produits et de diffuser l'information à tous.

Le DTSC a aussi mentionné que les trois produits chimiques concernés ont été reliés à des troubles respiratoires chroniques lorsqu'ils sont inhalés, ajoutant que les 121 000 techniciennes travaillant dans les salons de beauté — pour la plupart de jeunes Asiatiques — sont les plus à risque.

Parmi les vernis et fixatifs testés par les fonctionnaires de l'État — et dont l'étiquette était trompeuse — figuraient Sation 99 de base, Sation 53 rouge-rose, Dare to Wear, Chelsea 650 Baby's Breath, New York Summer, Paris Spicy 298, Sunshine, Cacie Light Free, Cacie Sun Protection, Golden Girl, Nail Art Top-N-Seal et High Gloss.