NOUVELLES

Titanic: cent ans après, un paquebot de croisière refait le même voyage...

08/04/2012 10:36 EDT | Actualisé 08/06/2012 05:12 EDT
ap

LONDON - A l'approche du centenaire de la catastrophe du "Titanic", un navire de croisière s'apprêtait dimanche à quitter le port de Southampton pour refaire le voyage du célèbre paquebot.

Parmi les 1.309 passagers du "MS Balmoral", soit exactement le même nombre qu'à bord du transatlantique, figurent des proches des plus de 1.500 personnes qui périrent dans le naufrage et des quelque 700 rescapés, selon les organisateurs de la croisière "Titanic Memorial".

Le paquebot suivra le même trajet que lors du voyage inaugural du transatlantique de la White Star Line et s'arrêtera sur les lieux où le navire avait heurté un iceberg avant de couler le 15 avril 1912, dans les eaux glacées de l'Atlantique Nord. La croisière fait partie des nombreuses manifestations organisées à l'approche du centenaire de cette catastrophe.

Les organisateurs ont dit avoir reçu des réservations de ressortissants de 28 pays. Des écrivains et historiens font partie du voyage.

Les passagers, qui ont payé entre 2.799 à 5.995 livres sterling (3.393 à 7.268 euros) pour 12 nuits, pourront ainsi suivre des conférences sur le "Titanic", données par des spécialistes comme Philip Littlejohn, petit-fils d'un rescapé de la catastrophe.

Tout a été fait pour recréer l'ambiance du "Titanic", le naufrage en moins. A table, les convives dégusteront des mets servis en avril 1912. Le 13 avril, un grand dîner sera composé uniquement de plats qui figuraient sur les menus du "Titanic". L'orchestre jouera des airs de l'époque pour rendre hommage aux musiciens qui continuèrent, dit-on, de jouer alors que le bateau sombrait.

Le 14 avril, les organisateurs ont prévu une cérémonie à la mémoire des victimes, qui commencera à 23h40, l'heure à laquelle le paquebot avait heurté l'iceberg. Une autre est prévue au moment exact où le navire a coulé.

Parmi les passagers qui embarquaient dimanche à Southampton, certains avaient revêtus des costumes d'époque, pour se déguiser en passagers de première classe ou troisième classe ou en membre d'équipage.

Habillé en gentleman edwardien, Graham Free, 37 ans, se disait enthousiaste avant de monter à bord. "Je suis fan du 'Titanic' depuis que j'ai neuf ans et cette croisière est ce qui s'en rapproche le plus", confiait-il. "Ce voyage a coûté une somme considérable, mais je voulais le faire".

Carmel Bradburn, une Australienne de 55 ans, se présentait elle aussi une "fanatique" du "Titanic" et rejetait l'idée que retracer ce funeste voyage puisse être de mauvais goût. "Je ne crois pas que cette croisière soit morbide", a-t-elle assuré. "Se souvenir de ceux qui sont morts, ce n'est pas morbide". AP

sb/v245