Huffpost Canada Quebec qc

F-35: MacKay reconnaît qu'il était au courant du coût réel des achats

Publication: Mis à jour:
PETER MACKAY F35
Peter McKay (AP). | AFP/Getty Images

OTTAWA - Le ministre de la Défense, Peter MacKay, savait depuis deux ans que le coût pour l'achat des nouveaux chasseurs F-35 s'élèverait à près de 25 milliards $.

M. MacKay l'a confirmé lui-même à l'émission Question Period du réseau CTV.

Le gouvernement conservateur maintenait que l'achat de 65 appareils ne dépasserait pas les 15 milliards $.

Le ministre attribue cette somme supplémentaire à de nouveaux éléments comptables qui incluent le salaire des pilotes, l'approvisionnement en carburant et les frais d'entretien de l'actuelle flotte de chasseurs CF-18.

«On me l'a expliqué précisément de cette façon, à savoir que les 10 milliards $ additionnels étaient une somme que vous pourriez qualifier de coûts irrécupérables, c'est ce que nous payons pour notre personnel, le carburant pour les CF-18 et celui des avions de chasse, les frais de maintenance, ce que nous dépensons à l'heure actuelle. Cela ne fait donc pas partie d'une nouvelle acquisition», a souligné le ministre MacKay.

Le vérificateur général Michael Ferguson a publié un rapport cinglant, la semaine dernière, reprochant vivement aux autorités militaires d'avoir tu aux parlementaires le vrai coût de l'achat des F-35.

Il a estimé que la facture du projet devrait friser les 25 milliards $.

M. Ferguson a également laissé entendre que les ministres fédéraux auraient dû savoir que le véritable coût d'achat des nouveaux chasseurs était beaucoup plus élevé que les montants discutés publiquement.

Le gouvernement de Stephen Harper a essuyé des attaques en règles de la part de l'opposition la semaine dernière, notamment avec des appels à la démission de certains ministres.

Le ministre MacKay a toutefois dit que cette controverse ne l'amènera pas à démissionner.

«Cet argent n'a pas été dépensé. L'argent ne s'est évaporé», a-t-il ajouté.

Des députés de l'opposition ayant été interviewés lors de la même émission ont rejeté du revers de la main les explications du ministre de la Défense.

Le néo-démocrate et porte-parole du parti en matière de défense, Jack Harris, a accusé le gouvernement d'avoir délibérément induit en erreur les Canadiens sur la véritable facture à prévoir pour les F-35, notamment pendant la récente campagne électorale.

«Ils ne peuvent pas s'en débarrasser, cette histoire va les hanter», a lancé M. Harris.

Le député libéral Ralph Goodale a abondé dans le même sens.

«L'explication de M. MacKay ne tient pas la route. Et très franchement, cette affaire ne s'arrête pas au ministre. Le problème relève du premier ministre. C'est le premier ministre qui connaissait chacun des détails de ce dossier.»