Élections: François Hollande profite de l'insatisfaction des Français

Publication: 8/04/2012 22:55 Mis à jour: 8/04/2012 23:58

RENNES, France - L'homme qui, selon les sondages, a le plus de chances de devenir le prochain président de la France veut embaucher des milliers d'enseignants, renégocier le coûteux plan de sauvetage de l'Europe et réévaluer le rôle joué par son pays en Afghanistan et au sein de l'OTAN.

Mais la popularité du socialiste François Hollande tient moins à sa plateforme électorale qu'à son personnage d'homme de la rue inoffensif et intellectuel, tout le contraire de l'actuel président français, le conservateur Nicolas Sarkozy.

M. Hollande profite de la méfiance de la population française par rapport au milieu financier international, de sa lassitude vis-à-vis la personnalité tapageuse de M. Sarkozy et de sa soif de changement.

Alors que bien des États européens se tournent vers la droite, les Français pourraient bien accorder la présidence à la gauche pour la première fois depuis une génération, un geste qui aurait des répercussions sur l'avenir de la France comme sur celui du continent.

Même si le charme du chef du Parti socialiste vient en partie de son image d'homme bon, il doit encore convaincre les électeurs qu'il a ce qu'il faut pour diriger un pays complexe qui possède des armes nucléaires et figure parmi les plus importantes économies mondiales.

François Hollande n'est pas le seul leader de la gauche à faire les manchettes dans le cadre de la présente campagne présidentielle française. Le candidat d'extrême-gauche Jean-Luc Melenchon a attiré des foules impressionnantes lors de rassemblements dominés par le drapeau rouge communiste. Avec son charisme fou, M. Melenchon vient compliquer un peu la partie.

Le 22 avril, les électeurs français devront faire leur choix parmi 10 candidats couvrant l'ensemble de l'éventail politique à l'occasion du premier tour des élections qui permettra de réduire le nombre d'aspirants à deux.

Malgré le léger recul accusé par M. Hollande dans les dernières semaines, les sondages prédisent depuis des mois sa victoire éclatante contre Nicolas Sarkozy au deuxième tour, qui se déroulera le 6 mai.

Avec les années, la cote de popularité de M. Sarkozy a radicalement chuté, notamment en raison de son style personnel, et la crise économique en Europe a redonné du courage à la gauche.

Pour plusieurs Français, il est grand temps de réélire un président socialiste. Le seul politicien de gauche à avoir occupé l'Élysée depuis la Deuxième Guerre mondiale est François Mitterand, qui a dirigé le pays de 1981 à 1995.

Les gens qui connaissent François Hollande depuis des années croient que son côté humain et son assiduité, qui passe souvent inaperçue, le place dans une classe à part dans le milieu politique.

«Ce que l'on remarque le plus chez François, c'est qu'il est équilibré, intègre et bien dans sa peau», affirme Frédéric Bourcier, premier secrétaire du Parti socialiste pour la région de Rennes, en Bretagne, faisant référence à l'impulsivité et à l'agressivité de M. Sarkozy. «Nous avons besoin de quelque chose de nouveau.»

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par PC  |