Effondrement d'une église au Nigeria pour Pâques: 22 morts

Publication: 8/04/2012 13:08 Mis à jour: 8/04/2012 22:56

Vingt-deux fidèles ont été tués et trente-et-un blessés dans l'effondrement d'une église du centre du Nigeria provoqué par un violent orage pendant une veillée pascale, a annoncé dimanche un porte-parole officiel.

L'accident s'est produit samedi soir dans l'Etat du Benue où l'église catholique de St Robert, à Adambge, s'est écroulée en raison des fortes pluies.

"A la suite de fortes pluies et d'un orage samedi soir, le bâtiment de l'église catholique St Robert d'Adamgbe s'est effondré, tuant 22 fidèles tandis que 31 étaient blessés à des degrés divers", a dit un porte-parole des autorités locales, Cletus Akwaya à l'AFP.

Parmi les morts, on compte 14 femmes et six enfants, dont un âgé de deux ans, a-t-il dit.

"Il s'agissait d'une veillée pascale à l'extérieur, dans le périmètre de l'église. Quand la pluie s'est abattue, suivie d'un orage, les quelque 3.000 fidèles se sont précipités à l'intérieur et se sont entassés dans l'église", a-t-il dit.

L'orage a d'abord emporté le toit puis les murs se sont effondrés, a ajouté le porte-parole.

Les morts ont été emmenés à la morgue de l'hopital de Vandeikya, une grande ville proche du lieu du drame.

Le gouverneur adjoint de l'Etat, Stephen Lawani, s'est rendu auprès des familles des victimes.

Le dimanche de Pâques a aussi été marqué par un attentat visant une église dans le nord du Nigeria. Vingt personnes ont été tuées et une trentaine blessées près d'une église de Kaduna, selon la police.

L'attentat n'a pas été revendiqué. Mais le groupe islamiste nigérian Boko Haram avait mené une série d'attaques contre des églises et d'autres sites à l'occasion de Noël dernier. La plus meurtrière avait visé une église proche de la capitale fédérale Abuja et fait 44 morts.

Une bombe a aussi à Jos, ville du centre du Nigeria, faisant un nombre indéterminé de blessés, a-t-on appris de source officielle

Un porte-parole de l'Agence nationale pour les situations d'urgence (NEMA), Yushau Shuaib, a expliqué que des sauveteurs avaient commencé à évacuer des blessés, dont le nombre n'a pas été précisé.

Un porte-parole de l'armée a bien confirmé que l'explosion était due à une bombe mais sans confirmer qu'il y avait eu des victimes.

L'engin explosif a été dissimulé sur une motocyclette abandonnée près d'un magasin vendant des cartes de téléphone mobile, a-t-il précisé.

Un porte-parole de la police, Samuel Dabai, a donné une version un peu différente de l'attaque, disant qu'une personne avait été blessée après que des inconnus eurent jeté un sac rempli d'explosifs sur le bord de la rue.

La détonation de ce sac en cuir rempli d'explosif a eu lieu "plus tard", a-t-il dit. "Une seule personne a été blessée, il n'y a pas de morts", a-t-il ajouté.

str-mjs/sb/jeb

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |