NOUVELLES

Ligue des Champions - Real Madrid: Ronaldo, avide de buts et de record

05/04/2012 04:10 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

Auteur d'un doublé en quart de finale retour de la Ligue des Champions contre l'Apoel Nicosie (5-2) mercredi, l'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo, jamais rassasié de records, a profité de ce match sans enjeu, après le 3-0 de l'aller, pour améliorer ses statistiques.

Avec 8 buts, Ronaldo devance son partenaire, le Français Karim Benzema (7), et est désormais troisième au classement des buteurs de la C1, loin de Lionel Messi (Barcelone) qui, avec 14 buts, a établi un nouveau record en Ligue des Champions, mais déjà plus près des 11 buts de Mario Gomez (Bayern Munich) auquel il va se mesurer en demi-finale.

Le Portugais, loin de savourer cette qualification du Real en demi pour la deuxième saison d'affilée, s'était déjà projeté mercredi soir sur ce duel avec le Bayern: "Je ne me vois pas encore en finale parce que le Bayern est une équipe qui est également candidate à gagner la Ligue des Champions. Je pressens une rencontre très compliquée", a-t-il prévenu.

Stakhanoviste, quand d'autres piliers de l'équipe comme Özil, Benzema ou Xabi Alonso profitaient de ce quart de finale déjà bouclé pour souffler mercredi, l'artificier en chef du Real était lui fidèle au poste, avide de temps de jeu et de buts.

Pour Ronaldo, il n'y a pas de match sans enjeu. Le Ballon d'Or 2008 fait flèche de tout ballon pour soigner ses statistiques et rivaliser avec Messi dans le duel particulier que ces deux-là se livrent à distance.

Face à l'Apoel, son premier but, qui a eu le mérite de débloquer la situation, n'a pas été le plus compliqué de sa carrière. Servi au second poteau par Marcelo, il a juste eu à tendre le pied droit pour ouvrir le score (26e).

Son second but, un somptueux coup franc dans la lucarne gauche (76e), a davantage attiré l'attention, Ronaldo se réconciliant au passage avec un exercice qui, bien qu'étant une de ses grandes spécialités, ne lui souriait pas cette saison.

Le Portugais a eu beau jouer les fatalistes sur ce chapitre -"les coups francs entrent avec l'aide de Dieu", a-t-il prétendu mercredi soir-, on sentait tout de même qu'il était soulagé d'avoir mis fin à sa disette sur cet exercice.

Une certitude, CR7 est en verve avec le Real. A huit journées de la fin du championnat, Ronaldo pointe à 37 buts en Liga, à seulement trois buts de son record de la saison dernière.

Pièce centrale d'un trident infernal composé en outre d'Higuain ou Benzema, le Portugais a également de grandes chances de faire tomber un autre record, collectif celui-là: émargeant déjà à 100 buts en Liga cette saison, le Real n'est plus qu'à sept longueurs des Merengue les plus prolifiques de l'histoire: ceux de l'entraîneur gallois John Toshack de la Liga 1989-1990.

cle/ol/bd

PLUS:afp