NOUVELLES

La Bourse de Toronto poursuit sa dégringolade malgré les données sur l'emploi

05/04/2012 10:09 EDT | Actualisé 05/06/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé jeudi en forte baisse pour une troisième séance de suite, malgré la publication de données témoignant d'une forte création d'emplois au Canada le mois dernier.

L'indice composé S&P/TSX a ainsi cédé 75,55 points à 12 103,11 points après qu'une décevante enchère obligataire du gouvernement espagnol eut remis à l'avant-scène la crise des dettes européenne.

L'économie canadienne a créé quelque 82 000 nouveaux emplois en mars, a indiqué Statistique Canada, une donnée bien plus élevée que celle de 10 000 emplois attendue par les économistes.

Le taux de chômage a en outre cédé 0,2 point de pourcentage à 7,2 pour cent.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,26 cent US à 100,62 cents US, stimulé par les gains du marché du travail.

La Bourse de croissance TSXV a échappé 18,1 points à 1481,04 points.

Les marchés américains ont généralement retraité à la veille de la publication des données sur l'emploi pour le mois de mars. Celles-ci seront dévoilées alors que les Bourses seront fermées pour le congé du vendredi Saint.

«Il n'y a simplement pas beaucoup de personnes qui veulent prendre beaucoup de risque en ce moment», a observé Mark Bayko, conseiller pour les portefeuilles américains et internationaux chez RBC Dominion valeurs mobilières.

«Plusieurs personnes sont bien contentes de rester sur la touche et de regarder ce qui va arriver au cours des quelques prochains jours.»

Les économistes s'attendent à ce qu'environ 210 000 nouveaux emplois aient été créés aux États-Unis le mois dernier, ce qui représenterait un quatrième mois de suite avec des gains de plus de 200 000 emplois au sud de la frontière.

En attendant ces données, le département américain du Travail a indiqué jeudi que le nombre de personnes ayant demandé des prestations d'assurance-emploi la semaine dernière avait reculé à un creux de quatre ans.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a cédé 14,61 points à 13 060,14 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 12,41 points à 3080,5 points et que l'indice élargi S&P 500 a échappé 0,88 point à 1398,08 points.

Le TSX et le Dow Jones avaient encaissé mercredi des reculs de plus de 100 points après le résultat décevant d'une enchère obligataire du gouvernement espagnol. Les rendements des obligations ont grimpé près d'un sommet de trois mois, signe que la confiance des investisseurs vis-à-vis des finances de l'Espagne commence à s'effriter. Le pays a annoncé la semaine dernière des augmentations d'impôts et des coupes budgétaires.

Les investisseurs s'inquiètent notamment de la capacité du gouvernement à mettre en place son important programme d'austérité alors que l'économie espagnole se redirige tout droit vers une récession et que le taux de chômage est aux environs des 23 pour cent.

Si les taux d'emprunt de l'Espagne ne cessent pas de grimper, le pays pourrait devoir emprunter le même chemin que ne l'ont fait la Grèce, le Portugal et l'Irlande. Ces pays ont dû avoir recours à des plans de sauvetage financier pour les aider à payer leurs dettes et éviter la faillite.

Les prix des ressources naturelles et des titres liés à ce secteur ont récupéré une partie des pertes encourues plus tôt cette semaine, mais le secteur aurifère a laissé environ 1,4 pour cent, même si le cours du lingot d'or a avancé de 16 $ US à 1630,10 $ US l'once à New York. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a effacé 65 cents à 40,51 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a reculé de 38 cents à 40,60 $.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a perdu 1,27 pour cent, même si le cours du pétrole brut a avancé de 1,84 $ US à 103,31 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a reculé de 81 cents à 30,45 $ pendant que celle de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a chuté de 94 cents à 31,77 $.

Le groupe des actions de la finance a retraité de 0,4 pour cent, le titre de la Banque Nationale (TSX:NA) ayant échappé 78 cents à 78,67 $, tandis que celui de la Banque CIBC (TSX:CM) a rendu 1 $ à 75,40 $.

Le cours du cuivre a avancé d'un cent US à 3,80 $ US la livre à New York, après avoir égaré 13 cents US la veille. Cela a aidé le secteur des métaux de base a grimper d'environ un pour cent. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a pris 51 cents à 35,16 $ et celle de First Quantum Minerals (TSX:FM) s'est emparé de 1,31 $ à 19,69 $.

Sur l'ensemble de la semaine, la Bourse de Toronto a perdu 2,33 pour cent, affichant un cinquième recul hebdomadaire en autant de semaines. L'indice S&P/TSX n'affiche plus qu'une hausse de 1,23 pour cent depuis le début de l'année. En comparaison, le Dow Jones a pris 6,5 pour cent jusqu'à maintenant cette année, tandis que le Nasdaq a avancé de 18 pour cent.

PLUS:pc