NOUVELLES

Fibrek demande à la Cour suprême du Canada d'accélérer le processus d'appel

05/04/2012 08:26 EDT | Actualisé 05/06/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Fibrek (TSX:FBK) demande à la Cour suprême du Canada d'accélérer le processus en vue d'entendre sa demande d'autorisation d'appel dans le but de repousser l'offre publique d'achat (OPA) hostile présentée par la compagnie anciennement connue sous le nom d'AbitibiBowater.

La question est la décision de la société du Québec d'émettre des mandats spéciaux à son allié, Mercer International (TSX:MRI.U), afin de contrecarrer l'OPA des Produits forestiers Résolu (TSX:ABH).

Plusieurs tribunaux du Québec et les régulateurs ont déjà rendu des décisions sur le cas.

Fibrek produit de la pâte kraft, qui est utilisé pour faire du papier de qualité. La montréalaise Résolu est un grand producteur de papier, de pâte et de bois.

Fibrek dit qu'il a demandé de mettre son appel sur une voie rapide, bien qu'il n'y ait aucune garantie plus haut tribunal du Canada entendra l'affaire.

Résolu a déjà prolongé, à de nombreuses reprises, son offre de 1 $ par action présentée aux actionnaires de Fibrek; la plus récente date-butoir a été fixée au 11 avril. Cette offre épingle la valeur de Fibrek à 130 millions $, soit moins que les 170 millions $ — ou 1,30 $ par action — offerts par Mercer.

Résolu a aussi annoncé le week-end dernier qu'il réduira le nombre minimum d'actions qu'il désire voir être déposé en réponse à son offre si des mandats spéciaux sont émis. Résolu serait maintenant prêt à accepter 46,4 pour cent des actions de Fibrek, soit 59,5 millions d'actions.

Si ces mandats sont interdits, Résolu aura besoin d'au moins 81,2 millions d'actions. En date du 30 mars, environ 59,5 pour cent des actions de Fibrek avaient été déposées en réponse à son offre.

PLUS:pc