NOUVELLES

Yahoo licencie 2000 employés, soit 14 pour cent de sa main d'oeuvre

04/04/2012 10:22 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Yahoo a annoncé mercredi le licenciement de 2000 employés d'ici à la fin de l'année, soit environ 14 pour cent de ses effectifs, dans le cadre du projet du nouveau chef de la direction Scott Thompson destiné à relever le groupe en difficulté.

C'est la sixième vague de licenciements en quatre ans et trois patrons. Yahoo, basé à Sunnyvale, en Californie, croit que ces nouvelles coupes lui permettront de réalisaer des économies annuelles de 375 millions $ US. Les salariés concernés devaient en être informés dans la journée.

Scott Thomson, débauché il y a trois mois du site d'enchères en ligne eBay, a affirmé dans un communiqué que les licenciements permettraient d'aboutir à «un nouveau Yahoo, plus petit, plus souple, plus profitable et mieux équipé pour innover aussi vite que nos clients et notre industrie l'exigent».

Yahoo souffre de la baisse de ses revenus publicitaires liés à l'utilisation de ses sites de recherche sur Internet, au bénéfice de ses deux grands rivaux, le numéro un des moteurs de recherche Google et le premier réseau social en ligne Facebook. L'alliance conclue en 2009 avec Microsoft n'a pas donné les résultats escomptés malgré une amélioration.

M. Thompson croit que Yahoo sera en meilleure position pour générer de nouveaux revenus s'il analyse plus minutieusement les données récoltées auprès des quelque 700 millions de personnes qui visitent son site Web chaque mois. Il cherche aussi à améliorer les produits de Yahoo destinés aux téléphones intelligents et aux tablettes, ce qui pourrait nécessiter l'embauche de nouveaux spécialistes de la technologie mobile.

D'autres employés pourraient également être remerciés si jamais Yahoo va de l'avant avec sa vente de Right Media, une agence de placement publicitaire en ligne.

M. Thompson compte détailler plus avant sa stratégie pour l'avenir lors de la publication des résultats du premier trimestre de Yahoo, le 17 avril.

Yahoo est actuellement impliquée dans une vicieuse guerre juridique avec Facebook, sur des questions de propriété intellectuelle.

Le titre de Yahoo a grimpé de 9 cents US en début de journée mercredi, à 15,27 $ US.

PLUS:pc