NOUVELLES

Whitney Houston: les médecins légistes évoquent une surdose de drogue

04/04/2012 05:41 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

La star américaine de la pop Whitney Houston pourrait être décédée à la suite de l'absorption d'un cocktail de drogue et d'alcool, ont indiqué les médecins légistes de Los Angeles dans leur rapport final, en précisant que de la cocaïne avait été retrouvée dans sa chambre.

Le corps sans vie de la chanteuse de 48 ans a été découvert le 11 février dernier dans la baignoire de sa chambre d'hôtel du luxueux Beverly Hilton, ont affirmé les médecins légistes dans un rapport complet sur sa mort, après la diffusion fin mars d'un rapport préliminaire.

"La défunte pourrait avoir succombé d'une surdose de stupéfiants, de médicaments et d'alcool", souligne le document de 42 pages, qui ajoute qu'aucune indication d'un éventuel crime n'a été retrouvée sur les lieux.

La chanteuse avait un filet de sang qui coulait le long du nez, poursuit le rapport, et de la cocaïne a été découverte dans la chambre.

Au lendemain de sa mort, au cours de la remise des Grammy Awards au Staples Center de Los Angeles, le gratin de l'industrie musicale avait rendu hommage à la chanteuse, surnommée "La Voix".

La star avait dominé la scène musicale de la pop et de la soul dans les années 80 et 90, vendant près de 170 millions de disques. Au sommet de sa gloire, elle avait tourné aux côtés de Kevin Costner dans le film "Bodyguard" (1992).

Une semaine après son décès, le même Kevin Costner, mais aussi Stevie Wonder ou Alicia Keys, lui avaient rendu hommage lors d'obsèques "gospel" organisées à Newark, la ville natale de la star, près de New York.

mt/sj/sam

PLUS:afp