NOUVELLES

Une notaire de Vancouver accusée de fraudes évaluées à 83 millions $

04/04/2012 07:19 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - Une notaire de Vancouver est accusée d'avoir fraudé plus de 200 investisseurs, pour une somme globale de 83 millions, à l'aide d'un système pyramidal à la Ponzi.

Selon la British Columbia Securities Commission, Rashida Samji aurait promis des rendements se situant entre 12 et 30 pour cent par année à ses clients s'ils plaçaient leurs économies dans un compte en fidéicommis administré par la notaire et dont les fonds étaient utilisés comme garanties pour des investissements par un établissement vinicole appelé Mission Hill Winery situé à Kelowna.

Toutefois, selon la Commission, l'argent allait directement dans le compte de la notaire Samji qui versait des intérêts aux anciens investisseurs à partir des placements des nouveaux clients et le vignoble n'était même pas au courant de cette manoeuvre frauduleuse.

Les accusations n'ont pas été prouvées et la Commission a fait savoir qu'elle avait désigné un groupe qui étudiera les gestes qui sont reprochés à Rashida Samji, âgée de 58 ans, qui a renoncé depuis à sa profession de notaire. Elle a également subi une radiation à vie par le B.C. Markets, l'équivalent de l'Autorité des marchés financiers au Québec, pour son rôle dans cette fraude.

L'ex-conseiller financier Arvin Patel, qui travaillait pour la société d'investissements Coast Capital Savings, a admis avoir référé environ 90 investisseurs, dont des membres de sa famille et des collègues à la notaire Samji. Plus de 29 millions $ ont été investis dans la fraude et la presque la totalité de cette somme a été perdue.

PLUS:pc