NOUVELLES

Prochaine rencontre Netanyahu-Fayyad (officiel)

04/04/2012 10:46 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu rencontrera prochainement le chef du gouvernement palestinien Salam Fayyad, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Par ailleurs, M. Fayyad et le président palestinien Mahmoud Abbas ont successivement reçu mercredi soir l'émissaire américain pour le Proche-Orient David Hale à Ramallah, a-t-on appris de sources officielles palestiniennes.

"Le Premier ministre Netanyahu rencontrera le Premier ministre Fayyad", a annoncé mercredi un porte-parole de M. Netanyahu, Ofir Gendelman, sur son compte officiel Twitter.

M. Gendelman avait initialement affirmé que la rencontre aurait lieu la semaine prochaine, mais a ensuite précisé qu'elle aurait lieu après la Pâque juive, qui s'achève le 13 avril.

"Une délégation palestinienne remettra une lettre du président Abbas au Premier ministre Netanyahu", a confirmé à l'AFP le conseiller politique de M. Abbas, Nimr Hammad.

"Cette délégation comprendra le Premier ministre Salam Fayyad, Yasser Abed Rabbo et Saëb Erakat", a-t-il indiqué, citant deux des principaux négociateurs palestiniens.

Evoquée depuis une réunion arabe en février, cette lettre de doléances a pour but de mettre Israël devant ses responsabilités face à l'échec du processus de paix, selon des sources officielles palestiniennes.

La substance du texte, qui contenait à l'origine notamment la menace de dissoudre l'Autorité palestinienne, aurait été atténuée à la suite de fortes pressions américaines, selon le quotidien israélien Haaretz.

Le président Abbas, cité par l'agence officielle palestinienne Wafa, a toutefois précisé lundi au Caire qu'il accuserait dans sa lettre M. Netanyahu d'avoir "fait de l'Autorité palestinienne une non-Autorité".

M. Gendelman a ajouté que M. Netanyahu enverrait sa propre lettre à M. Abbas après la rencontre.

"Le représentant du Premier ministre (Yitzhak) Molcho remettra une lettre du Premier ministre au président Abbas à la suite de la rencontre", a-t-il indiqué.

Le chef du gouvernement israélien a affirmé mardi qu'il souhaitait "reprendre les négociations parce qu'il n'y a pas d'autre moyen de régler le problème".

"Je veux résoudre le conflit avec les Palestiniens parce que je ne veux pas d'un Etat binational", a assuré M. Netanyahu.

Une série de cinq "rencontres exploratoires" israélo-palestiniennes à Amman en janvier pour examiner la possibilité d'une relance du processus de paix s'est achevée sans résultat tangible.

La reprise de contacts entre les deux parties coïncide avec une réunion du Quartette sur le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU) le 11 avril à Washington pour tenter de relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes, bloquées depuis septembre 2010.

Les dirigeants palestiniens exigent pour les reprendre qu'Israël cesse la colonisation des territoires occupés depuis la guerre de juin 1967 et accepte les lignes d'avant 1967 comme base de discussions. Israël rejette ces revendications et se dit prêt à des négociations "sans condition préalable".

na-sah-sst/agr/hj

PLUS:afp