NOUVELLES

Ontario: McGuinty hésite à augmenter l'impôt sur le revenu des mieux nantis

04/04/2012 01:17 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, accueille tièdement la demande du Nouveau Parti démocratique (NPD) d'augmenter l'impôt sur le revenu des citoyens mieux nantis, sans toutefois l'écarter complètement.

Le NPD propose que l'impôt sur le revenu des Ontariens qui gagnent plus de 500 000 $ par année soit augmenté de deux points de pourcentage, une mesure qui — selon lui — verserait 570 millions $ de plus dans les coffres du gouvernement.

M. McGuinty a dit ne pas avoir l'intention de réagir aux idées du NPD à la pièce et a demandé à être informé de toutes les conditions posées par le parti dirigé par Andrea Horwath, qui hésite à appuyer le budget présenté par le gouvernement libéral minoritaire.

Le premier ministre a déclaré, à Queen's Park, que l'écart de revenu n'était pas aussi prononcé au Canada qu'aux États-Unis, où le président Barack Obama envisage lui aussi l'imposition d'une taxe plus élevée aux riches.

À l'extérieur de l'Assemblée législative, le ministre des Finances, Dwight Duncan, a répété que les libéraux ne rejetaient pas forcément l'idée néo-démocrate d'imposer les riches, mais il a précisé qu'il souhaitait prendre connaissance de toutes les mesures qu'ils proposent.

Andrea Horwath a confirmé que sa formation suggérera d'autres modifications au budget libéral, déclarant qu'il est important d'informer le public de toutes les négociations avec le gouvernement.

PLUS:pc