Misstress Barbara, «Many Shades of Grey»: les zones grises de la chanteuse (ENTREVUE/PHOTOS)

Le Huffington Post Québec  |  Par Publication: 4/04/2012 10:25 Mis à jour: 4/04/2012 10:46

Misstress Barbara se décrit elle-même comme une fille intense pour qui les choses étaient, jusqu'à tout récemment, ou toutes noires ou toutes blanches. C'est parce qu'elle prend aujourd'hui la vie avec un peu plus de sagesse et de philosophie que la DJ devenue chanteuse a choisi d'intituler son deuxième album solo «Many Shades Of Grey».

«La vie dans les trois dernières années m'a appris qu'être extrémiste comme je suis, c'est bien, mais qu'il y a des limites. Entre le blanc et le noir, il y a beaucoup de zones grises qui sont toutes aussi valides les unes que les autres et c'est ce qui nous amène à évoluer pour arriver à nos buts», répond Misstress Barbara lorsqu'on lui demande la signification du titre de son album.

«Mais il ne faut pas le voir d'une manière sombre, car c'est plutôt un message porteur d'espoir. La preuve, la chanson se poursuit comme ceci «and in the many shades of grey, I see the light...» ajoute-t-elle en souriant.

De la lumière à travers les nuages, il y en a eu hier soir sur la scène du National de Montréal lors du lancement de ce nouvel opus. Un lancement auquel avaient été conviés parents, amis et surtout fans de la première heure de l'artiste.

«Je suis stressée mais je suis contente de lancer cet album».

Son «Many Shades of Grey», elle le décrit comme un album beaucoup plus lumineux que le précédent (I'm No Human paru en 2009). «C'est un album-enfant avec des mélodies accrocheuses qui font danser et chanter.» Un but qu'elle avait au départ et qu'elle se dit satisfaite d'avoir atteint.

La fin d'une période grise

Alors que 2012 s'annonce excitante et prometteuse, Misstress n'est pas fâchée de laisser 2011 derrière et de passer à autre chose.

«2011 a été difficile. Ce fut une grande période de questionnements pour moi, une période où les choses n'allaient pas comme je le voulais, entre autres», avoue-t-elle. À un point tel où la belle a véritablement pensé tout arrêter.

«J'ai vraiment eu un moment où j'en ai eu assez de l'industrie de la musique.» Cet album, sur lequel elle avait commencé à plancher à l'automne 2010, aurait pu voir le jour tôt en 2011. «À un certain moment, j'ai tout mis de côté pour réfléchir et me recentrer. Puis j'ai repris le chemin du studio en octobre 2011», se souvient-elle.

Misstress Barbara croit aujourd'hui que les zones grises ne sont pas des moments où nous sommes pris au piège mais plutôt «des moments importants qui nous permettent d'avancer.»

«Si tu n'as pas ta réponse tout de suite, c'est qu'il y a quelque chose que tu dois apprendre de cela et si tu n'as pas ce que tu veux, c'est peut-être qu'il y a quelque chose d'autre que tu devrais avoir à la place...», a-t-elle ajouté, ses nouvelles chansons dans la tête et une toute nouvelle sagesse dans la voix.

«Many Shades Of Grey» est en vente dès maintenant.


Loading Slideshow...
  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

  • Les zones grises de Misstress Barbara

    Photo: Christian Bonneville

Suivre Le HuffPost Québec