Miss Univers: la transgenre canadienne Jenna Talackova pourra participer

Publication: 4/04/2012 17:46 Mis à jour: 4/04/2012 18:57

LOS ANGELES, États-Unis - La transgenre d'origine canadienne qui s'était vue refuser le droit de participer à Miss Univers puisqu'elle était de sexe masculin à la naissance pourra officiellement soumettre sa candidature en vue du concours. Le combat qu'elle a mené pourrait permettre à des personnes qui sont dans la même situation de prendre part à l'événement à l'avenir.

Le propriétaire de Miss Universe Organization, Donald Trump, a confirmé mercredi que Jenna Talackova pourrait soumettre sa candidature pour représenter le Canada. M. Trump a profité de l'occasion pour lui souhaiter la meilleure des chances.

Mme Talackova, qui habite Vancouver, a confié avoir été dévastée lorsqu'elle a appris sa disqualification, sous le prétexte qu'elle n'était pas «née naturellement femme».

Après avoir émis un communiqué mardi indiquant que Mme Talackova pourrait participer au concours, M. Trump a profité de son passage sur le plateau télévisé de l'émission Good Morning America, mercredi, pour expliquer que les démarches entreprises par la Canadienne pourraient bien avoir ouvert la porte à d'autres candidates transgenres à Miss Univers.

Donald Trump a soutenu qu'il serait «injuste» de reconnaître les transgenres de certains pays où les lois reconnaissent les changements de sexe et de laisser de côté celles où une telle législation n'existe pas.

Le richissime homme d'affaires a ajouté que la décision avait été prise en dans le respect des lois américaine et canadienne.

Mme Talackova et son avocate, Gloria Allred, avaient pressé le groupe de M. Trump de clarifier ses exigences sur le sexe des candidates. Elles avaient soutenu que la décision prise lundi par le groupe, qui permettait à la jeune femme de 23 ans de représenter le Canada à la compétition, n'était pas suffisamment claire.

Me Allred avait présenté une copie du passeport canadien de Mme Talackova, qui certifie qu'elle est une femme. Elle avait déclaré que les règles de Miss Univers, qui prévoient qu'une candidate doit être née avec le sexe féminin, constituaient une «flagrante discrimination».

Jenna Talackova s'est adressée à la presse pour la première fois depuis le début de la controverse, qui a éclaté le mois dernier. Elle a exigé que M. Trump s'engage clairement à effacer la règle prévoyant qu'une candidate à Miss Univers soit née avec le sexe féminin.

«Je ne veux pas qu'aucune autre femme souffre de la discrimination que j'ai dû subir. J'étais dévastée et j'estime que leur raison pour m'avoir exclue était injuste», a-t-elle lancé.

Mme Talackova, une grande et blonde jeune femme, a changé de sexe lorsqu'elle avait 19 ans.

Elle n'a jamais caché avoir subi une chirurgie pour changer de sexe, et avait expliqué dans une entrevue accordée en Thaïlande en 2010 - où elle avait participé à un autre concours international de beauté -, qu'elle savait dès l'âge de quatre ans qu'elle était une fille.

Lea T
1  sur  21
JOUER
PLEIN ÉCRAN
ZOOM
Partager cette image 
La mannequin brésilien a été découvert par Riccardo Tisci, le designer de Givenchy, qui l'a embauchée comme assistante personnelle.
Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |